Le buffet, Arthur Rimbaud : texte

 

« Le buffet » de Rimbaud a été écrit en 1870 et publié dans le cahier de Douai qui regroupe ses poèmes de jeunesse.

Rimbaud décrit un buffet, objet du quotidien qui devient sous sa plume un objet insolite aux pouvoirs surnaturels.

Clique ici pour accéder à l’analyse de « Le buffet »

 

Le buffet

C’est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants ;

Tout plein, c’est un fouillis de vieilles vieilleries,
De linges odorants et jaunes, de chiffons
De femmes ou d’enfants, de dentelles flétries,
De fichus de grand’mère où sont peints des griffons ;

– C’est là qu’on trouverait les médaillons, les mèches
De cheveux blancs ou blonds, les portraits, les fleurs sèches
Dont le parfum se mêle à des parfums de fruits.

– O buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,
Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis
Quand s’ouvrent lentement tes grandes portes noires.

Arthur Rimbaud, 1870

Tu étudies « Le buffet » de Rimbaud ? Regarde aussi :

Le buffet, Rimbaud : analyse
Le bateau ivre, Arthur Rimbaud : analyse
Aube, Rimbaud : analyse
Le mal, Rimbaud : analyse
Voyelles, Rimbaud : analyse
Ophélie, Rimbaud : analyse

Recherches ayant permis de trouver ce poème « Le buffet » :
le buffet rimbaud, le buffet rimbaud texte, le buffet rimbaud poésie, le buffet texte, le buffet poème.

Commentaire composé 2017 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -