candide chapitre 19 commentaireVoici un commentaire du chapitre 19 de Candide (la rencontre avec le nègre de surinam).

Cliquez ici pour lire le chapitre 19 de Candide.

Introduction :

Dans votre introduction de lecture analytique :

1 – Evoquez Voltaire en l’inscrivant dans le siècle des Lumières

2 – Présentez Candide

3 – Situez le passage à étudier dans l’œuvre (chapitre 19 : Candide et Cacambo quittent le pays d’Eldorado avec le projet de retrouver Cunégonde. Mais en faisant route vers Surinam, colonie hollandaise située en Guyane, ils rencontrent un esclave noir).

4 – Rappelez votre problématique et lisez le texte.

5 – Annoncez le plan de votre lecture analytique.

Questions possibles sur le chapitre 19 de Candide :

♦ Quels sont les procédés utilisés par Voltaire pour dénoncer l’esclavage ?
♦ Voltaire cherche-t-il à convaincre ou à persuader ?
Que critique Voltaire dans ce chapitre 19 de Candide ?
♦ Commentez les registres présents dans ce passage.

I – La sobriété de la description de l’esclave

A – La sobriété du portrait

Alors que le chapitre 18 de Candide consacré à L’Eldorado s’achevait sur le mot « félicité », Candide rencontre dès le début du chapitre 19 un esclave dans un état lamentable. Cette rencontre produit un contraste saisissant et replonge le héros dans la cruelle réalité.

On aurait pu s’attendre à une description chargée d’émotion, mais le portrait de l’esclave  reste sobre. Seuls quelques détails marquants sont rapportés, l’émotion du narrateur étant concentrée dans l’adjectif « pauvre ».

La sobriété de la description fait ressortir le pathétique de la scène :

‘Ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n’ayant plus que la moitié de son habit, c’est à dire d’un caleçon de toile bleue ; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite. »

Le narrateur juxtapose les descriptions vestimentaires et celles des mutilations en mettant ces deux faits sur le même plan (d’autant plus que l’absence de vêtements est évoquée avant les mutilations). Cette juxtaposition des faits sans aucune hiérarchisation fait ressortir l’horreur de la situation.

La nudité de l’esclave est mise en relief par le restrictif « ne…que » (« n‘ayant plus que la moitié de son habit ») et par la rectification ironique apportée par le narrateur : « la moitié de son habit, c’est à dire d’un caleçon ».

Alors que le lecteur imagine d’abord un habit complet, le narrateur réduit ce dernier à presque rien (un caleçon), soulignant que le nègre de surinam est en réalité pratiquement nu.

B – Les explications résignées de l’esclave

L’esclave se contente de renseigner Candide de façon calme et résignée. A la question émue et indignée de Candide,  il répond de façon purement informative.

Il évoque l’usage : « Quand nous travaillons aux sucreries et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main; et quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe. »

Voltaire n’a pas inventé ces châtiments corporels. Certaines expressions sont reprises presque mot pour mot du code Noir en vigueur à l’époque. Le code noir prescrivait qu’un esclave devait recevoir deux habits de toile par an et que l’esclave fugitif avait le « jarret coupé ».

L’expression « c’est l’usage » ainsi que l’emploi du présent de vérité générale suggère une logique de répétition. L’esclave n’a fait que se soumettre à la loi.

L’emploi du pronom impersonnel « on » renforce l’universalité de ce traitement horrible. L’esclave n’est pas victime d’un maître particulièrement cruel : c’est l’ensemble des maîtres, de façon indifférenciée, qui applique ces règles impitoyables.

La juxtaposition des faits et de leur conséquence, mise en relief par un parallélisme de construction, fait ressortir leur brutalité des châtiments : « quand nous…on nous coupe…quand nous…..on nous coupe ». Cette répétition ôte tout caractère exceptionnel à ces châtiments cruels.

Le nègre de Surinam ne se plaint pas. Il évoque sa situation sans pathos et sans animosité envers son maître. Ce discours résigné fait ressortir la brutalité du traitement qui lui est infligé.

II – L’infamie de la traite des noirs

A – La logique économique de l’esclavage

La logique économique de l’esclavage est dénoncée par Voltaire dans ce chapitre 19. Ce dernier campe des personnages stéréotypés : le bourreau cruel, M. Vanderdendur et l’esclave, victime impuissante.

Le nom « Vanderdendur » est un nom-portrait qui réduit le négociant à sa caractéristique principale : celle d’être un vendeur qui a la dent dure.

L’allitération en « d » contenue dans son nom le présente d’emblée comme un être cruel et antipathique (le « d » est une consonne occlusive aux sonorités dures – regardez cette vidéo sur les allitérations pour apprendre à analyser les allitérations).

Voltaire crée un contraste saisissant entre le traitement de l’esclave et la finalité de l’esclavage :

« c’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe ».

Voltaire joue sur le double sens du mot prix. Les européens sont en effet intéressés par le prix commercial du sucre, mais ce prix commercial  se fait au prix d’un sacrifice humain pour les esclaves. La noblesse européenne est donc dans le viseur de Voltaire qui établit un lien de cause à effet entre leurs exigences (un prix bas du sucre) et la traite infamante des esclaves.

Le discours de l’esclave dénonce également les marchands qui trompent les familles noires.

L’esclave rencontré par Candide a ainsi été vendu par sa famille dix patagons, somme dérisoire, mais les trafiquants n’ont pas hésité à faire croire à sa famille qu’elle s’était enrichie (« tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère ») et à les endormir avec des promesses trompeuses (« ils te feront vivre heureux » : le futur de l’indicatif met en exergue les fausses promesses).

B – L’hypocrisie de la religion

A travers le discours de l’esclave, Voltaire dresse une critique sévère de l’Eglise catholique.

Il met à jour le paradoxe hypocrite qui consiste à convertir les noirs et à prétendre qu’ils sont égaux aux blancs alors que dans les faits, ils sont traités comme des animaux.

L’énumération grotesque d’animaux met en exergue l’injustice qui est faite aux noirs, encore moins bien traités que des bêtes. Cette injustice est soulignée par l’hyperbole « mille fois moins malheureux que nous » :

« Les chiens, les singes et les perroquets sont mille fois moins malheureux que nous« .

 L’esclave énonce un syllogisme perturbant : la religion catholique enseigne que tous les hommes sont enfants d’Adam; les Noirs sont donc les cousins germains des Blancs, par conséquents les Noirs devraient être traités par les Blancs comme des frères.

Le nègre de Surinam met en relief la profonde contradiction de la religion catholique et révèle l’hypocrisie des blancs qui n’appliquent pas la religion qu’ils enseignent.

 Les « fétiches » sont des objets matériels adorés mais désignent ici les prêtres de la religion catholique. A travers ce terme, Voltaire se moque des prêtres.

III – L’évolution de Candide

A – Une critique de l’optimisme

L’optimisme prôné par Pangloss est dénoncé subtilement dans ce chapitre 19 de Candide.

Tout d’abord, ce chapitre 19 suit immédiatement le chapitre 18 relatif à L’Eldorado. Le contraste entre la misère de l’esclave et les richesses, la paix, l’harmonie d‘Eldorado éclate de façon encore plus saisissante.

Ensuite, l’esclave retranscrit le discours que lui a tenu sa mère lorsqu’elle l’a vendu aux esclavagistes. Or ce discours ressemble en tout point à celui de Pangloss :

« Mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux; tu as l’honneur d’être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère. »

Tout comme Pangloss prêche l’acceptation de l’ordre établi comme « le meilleur des mondes possibles », la mère de l’esclave fait de leur condition misérable un « honneur ».

B – Le changement de Candide

Ce spectacle pathétique émeut profondément Candide qui s’exclame à la vue de l’esclave : « Eh ! Mon Dieu !  Lui dit Candide en hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l’état horrible où je te vois ? ».

Cette réaction ne surprend guère de la part de Candide, personnage bon et empathique. L’intensité de son émotion est soulignée par la ponctuation expressive (exclamations et interrogations) et l’adjectif « horrible ».

Le discours du nègre va produire un effet très fort sur candide. Pour la première fois dans le conte philosophique, Candide critique les enseignements de Pangloss :
« O Pangloss ! S’écria Candide, tu n’avais pas deviné cette abomination; c’en est fait, il faudra qu’à la fin je renonce à ton optimisme.« 

L’adjectif possessif « ton » (« ton optimisme ») implique le recul de Candide par rapport à la philosophie de Pangloss qu’il ne fait plus sienne et commence même à mépriser.

Enfin, à Cacambo qui lui demande naïvement « qu’est-ce qu’optimisme ?« , Candide dépeint une maladie : « Hélas ! […] C’est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. »

Conclusion de lecture analytique :

Dans ce chapitre 19 de Candide, Voltaire met à jour le caractère ignoble et infamant de l’esclavagisme. En mêlant descriptions pathétiques et ironie, il s’évertue à secouer la bonne conscience des Européens.

La rencontre avec le nègre de Surinam est également l’occasion de dénoncer l’optimisme de Pangloss.

Ce chapitre 19 marque une étape décisive dans l’évolution de Candide : pour la première fois, il rejette les enseignements de Pangloss et fait preuve d’un certain pessimisme.

Ce texte s’inscrit dans le combat des philosophes des Lumières contre l’intolérance et l’injustice. On ne peut s’empêcher, à la lecture du chapitre 19 de Candide, de penser aux arguments avancés contre l’esclavage par Montesquieu dans L’esprit des Lois (« De l’esclavage des nègres » , L’Esprit des lois, XV, 5).

Tu seras aussi intéressé(e) par :

« De l’esclavage des nègres », Montesquieu : analyse
Candide (tous les articles et commentaires sur Candide)
Candide, chapitre 19 : texte
Candide chapitre 1 : commentaire
Candide chapitre 6 : commentaire
Candide chapitre 18 : commentaire
Candide chapitre 19
Candide chapitre 30
Le conte philosophique (vidéo)
En quoi Candide est-il un conte philosophique ? (vidéo)
Le mondain, Voltaire
Article Torture, Voltaire
La recette pour rédiger des introductions, conclusions et transitions efficaces (vidéo)
Lettres persanes, Montesquieu, comment peut-on être persan ? Lettre 30 (analyse)
La dent d’or, Fontenelle

Les meilleures astuces en vidéo :

Tu passes le bac de français cette année ?

Inscris-toi gratuitement à ma formation en 10 leçons-vidéos.

Je t'y explique comment réussir le commentaire et la dissertation, comment adapter ton plan à la question posée le jour de l'oral et comment anticiper les questions de l'entretien.

L'inscription est gratuite ! Remplis simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir les vidéos :

  61 commentaires à “Candide chapitre 19 : commentaire”

  1.  

    Grâce à vous, j’ai eu une excellente note à l’oral (18), je voulais vous dire encore merci (je suis tombée sur l’incipit de Candide).

  2.  

    Bonjour Pauline,
    Bravo pour cette excellente note et merci d’être revenue sur le site pour m’en faire part. Tu es bien partie pour le bac, continue comme cela !

  3.  

    Bonjour Amélie,
    merci pour ton super site, il est super!
    je voudrais savoir s’il serait possible d’avoir le commentaire du chapitre 30 de candide avec la rencontre des 2 sage stp
    merci d’avance

  4.  

    super!!!
    merci

  5.  

    merci beaucoup , vraiment

  6.  

    aquel genre littéraire apartient candide?

  7.  

    est ce que vs pourriez m’envoyer ce doc par émail avant demain 6h svp ? désoler de mis prendre si tard mais vous me sauveriez la vie !

  8.  

    bonjour désoler pour cette impolitesse !

  9.  

    Wow, merci beaucoup, ce site est une révélation pour moi…
    Le français, une matière si obscure ( oral blanc: 14, écrit jamais plus de 11). Pourtant j’aime m’exprimer correctement…
    Maintenant tout semble plus clair, logique, c’est un engrenage, c’est comme des maths!!

    C’est logique :p
    Merci encore, je vais manger ce site :)

  10.  

    Bonjour Amélie,
    Je voudrais juste savoir est ce que votre plan de commentaire peut aller avec plusieurs problématiques pouvant être proposées à l’oral et si vous me donnez des exemples de problématiques ce serait encore mieux :)
    Merci d’avance.

    •  

      Bonsoir,
      Je viens de rajouter plusieurs problématiques possibles sur ce chapitre 19. J’écris mes commentaires dans l’optique de vous aider pour l’oral de français : je choisis donc des plans simples mais complets qui couvrent tous les aspects importants du texte étudié et vous permettent de répondre à toutes les questions possibles. Bonnes révisions !

  11.  

    Merci beaucoup Amélie pour toutes ces aides et astuces pour le bac de français ça m’a vraiment beaucoup aidé.
    Cependant je vous voudrai signaler une petite erreur. Dans le A du grand II il y a marqué: « le « d » et une consonne occlusive » or je pense qu’il faudrait remplacer le « et » par « est ».

  12.  

    Bonjour,
    j’ai été interrogé à mon oral de français sur ce texte avec la meme problématique que vous donnez en exemple « Quels sont les procédés utilisés par Voltaire pour dénoncer l’esclavage? » et je n’ai pas su adapter mon plan, qui est très proche du votre, à cette problématique car je ne comprend pas comment inclure la partie sur l’optimisme. Doit-on oublier cette partie?
    Merci d’avance.

    •  

      Bonjour Léa,
      Il est vrai que les deux premiers axes de mon commentaire répondent parfaitement à cette question, il n’est alors pas nécessaire de développer le 3ème axe. En effet, lorsque tu adaptes ton plan, il peut être judicieux de mettre un axe de lecture de côté à partir du moment où les autres axes répondent exactement à la question et sont suffisants pour tenir 10 minutes (c’est le cas ici).

  13.  

    Bonjour,j’aime beaucoup vos commentaire. Esque cela serait possible de faire un commentaire sur le chapitre 30 de candide ?Ça m’aiderait beaucoup.

  14.  

    Bonjour, je trouve votre site vraiment super, il m’aide énormément à réviser et je tenais à vous en faire part ! Je sais que la question a déjà été posée, mais j’aimerais bien savoir vers quand vous comptez faire le chapitre 30 de Candide parce que mon oral blanc arrive bientôt..
    Je voudrais savoir aussi si vous comptez faire des extraits du Père Goriot, par exemple le portrait de Madame Vauquer ou encore le dénouement de Dom Juan.
    En tout cas, merci énormément pour ce site, c’est très clair et très pratique !!
    Merci d’avance!

    •  

      Bonjour Julie, je vais commenter le chapitre 30 de Candide bientôt (d’ici le mois de juin en tout cas), mais je ne compte pas faire les commentaires du dénouement de Dom Juan et du Père Goriot dans l’immédiat.

      •  

        Est ce que pour le dénouement de Don Juan, vous pourriez nous donner les axes car je n’en ai pas trouvé de pertinent. Pour l’instant, mon plan est
        1)un dénouement baroque
        2)un dénouement ambigüe
        Cependant, je ne trouve pas beaucoup de choses à dire. Auriez-vous quelques figures de style à repérer pour ce texte?

  15.  

    Je tenais à vous remercier pour cette analyse qui m’a beaucoup aidée, et plus généralement, pour la rédaction de ce site. Les analyses parfois très incomplètes que mon professeur nous propose m’ont découragée à nombreuses reprises, grâce aux vôtres j’ai grand espoir pour la suite.

  16.  

    Bonjour je voulais savoir pourquoi vous ne mettez pas une amorce ? c’est obligatoire non ?

  17.  

    bonjour je voulais savoir si je peux utiliser ce plan pour la problematique suivant: montrez que la strategie argumentative de voltaire est efficace???

  18.  

    Bonjour,
    Tout d’abord je tenais à vous remercier pour vos lectures analytiques très utiles !
    J’ai étudié ce texte en classe et ma prof a dit que l’on pouvait nous poser la question « en quoi peut-on parler d’un apologue dans l’apologue dans cet extrait ? ». Je ne sais pas vraiment ce que je pourrai dire pour répondre à cette problématique…

  19.  

    Bonjour !
    Merci pour votre lecture analytique qui m’a fait comprendre le passage.
    J’ai une question pour l’oral : Doit-on donner les lignes de chaque citation du texte à l’oral pour le professeur ?
    Merci, bonne journée =)

  20.  

    Bonjour,
    Mon professeur nous a dit que l’on pouvait trouver un syllogisme dans ce texte. Pourriez-vous m’indiquer où il se trouve?

  21.  

    Bonjour, doit-on apprendre par coeur le contenu de nos sous-parties pour chaque textes ?

  22.  

    Merci mille fois pour cette lecture analytique !
    Je suis à dix jours de mon oral et je me suis débattue pendant des mois pour comprendre ce texte ! Grace à vous, j’ai trouvé une étude complète qui a répondu à toutes mes questions.
    Encore merci, vous faites un travail formidable !

  23.  

    s’iiil vous plait j’ai un examen dans le chapitre 21 pliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiz

  24.  

    bonjour
    tout d’abord je vous remercie pour vos LA très très utiles ,
    ensuite ma question est la suivante:
    pourrait on laisser l’évolution de Candide pour l’utiliser comme axe pour la LA du dernier chapitre du conte philosophique de volt? est ce que ça pourrait influencer la LA du chapitre 19?
    merci professeur

    •  

      Bonjour Walid,
      Un axe sur l’évolution de Candide est tout à fait judicieux dans les lectures analytiques du chapitre 19 et 30. Il faut juste à chaque fois utiliser des exemples tirés du chapitre concerné.

  25.  

    Bonjour,
    Je voulais savoir si vous envisagez de faire une lecture analytique de  » l’esprit des lois » de Montesquieu, cela m’aiderez beaucoup car je n’ai pas bien compris les explications de mon prof qui va très vite …

    •  

      L’esprit des lois est une œuvre intégrale. Tu n’étudies certainement que quelques extraits de celle-là et je ne sais pas lesquels. Mais de façon générale, je n’ai pas prévu de commenter des extraits de cette œuvre cette année.

  26.  

    De quel livre est extrait ce passage et quel en est l’auteur? A quel genre littéraire appartient-il et pourquoi avoir choisi ce genre? Dans le nègre de Surinam

  27.  

    Merci Amélie pour ce commentaire et pour tout votre blog! Je suis tombée ce matin sur le chapitre 19 de Candide, et je me rends compte que je n’ai pas vraiment fait ce plan (même si une majorité d’éléments y étaient)
    I- Un conte philosophique qui s’inscrit dans le siècle des Lumières
    II- L’esclavage dénoncé par le biais de Candide
    Pensez-vous que ça irait? La notion d’ironie etait-elle essentielle?
    Merci

  28.  

    Bonjour Amélie. Ce commentaire n’est pas disponible à imprimer comme les autres de votre sites. Effectivement, il n’y a pas le bouton « imprimer ou télécharger ».
    Pouvez-vous faire le nécessaire afin que l’on puisse imprimer ce commentaire s’il vous plaît?
    Merci
    (D’ailleurs cette nouvelle fonction de votre site est très utile pour réviser car je trouve cela mieux facile de réviser quelque chose que l’on a en main et puis on peux l’emmener partout comme ça)

    •  

      Bonjour Claire,
      Le lien « imprimer cet article » est bien présent. Ton navigateur internet a pu garder en mémoire une autre version de la page. Je te conseille d’effacer les cookies de ton navigateur internet ou tout simplement d’utiliser un autre navigateur (mozilla, internet explorer, google chrome…) pour imprimer ce commentaire.

  29.  

    Merci Amélie ce commentaire est formidable ! Pourriez vous seulement m’indiquer comment faire une transition, ou même un lien entre la seconde et la troisième partie du commentaire, svp?
    Merci d’avance

  30.  

    Bonjour Amélie,

    Je travaille actuellement ce texte pour l’oral de français et je me demandais si ton deuxième axe pourrait être renommé: « L’ironie de Voltaire »? Car je trouve que les arguments collent très bien.

    Merci d’avance!

  31.  

    Bonjour Amelie,
    je n’arrive pas à trouver une bonne annonce de plan pour ce passage pourrais-tu m’aider s’il te plait avec ces axes de lectures?
    Merci

  32.  

    Bonjour !
    Merci beaucoup pour le commentaire très complet.
    Cependant je m’intéresse beaucoup sur la problématique possible a l’oral a savoir : Voltaire cherche t il a convaincre ou a persuader ?

    J’ai essayer de changer un peu votre plan mais je n’ai pas trouver.
    Je sais que Voltaire cherche a émouvoir son lecteur avec le récit de l’esclave (persuader) et a dresser un réquisitoire (convaincre). Comment organiser un plan avec ces informations ?

    Je vous remercie !

  33.  

    Bonjour amelie ! Ces commentaires sont supers, et j’aimerais bien savoir ce qu’il conviendrait de répondre à « quels sont les registres du texte »?
    Peut on aussi noter un renversement de situation dans ce passage ? Le nègre dominant la parole et Candide en retrait, en montrant que Voltaire libere ainsi le nègre symboliquement ?

  34.  

    bnjour merci pour le cours

  35.  

    bonjour Amélie g voudrais a vous dire merci cela m’aide pour mes devoirs

  36.  

    Le commentaire commence de « La première journée » à « d’une manière plus horrible.  »

    Ou de « En approchant de la ville » à  » il entra dans Surinam » ( j’ai cette version du texte pour l’oral )

    Merci

  37.  

    Bonjour.

    Je souhaitais tout d’abord vous remercier du travail fourni sur ce site, qui m’est d’une grande utilité, ne trouvant pas matière en classe à une présentation assez solide pour le jour de l’oral.
    Je me suis donc grandement aidé de plusieurs de vos commentaires, et j’ai justement besoin de cet extrait de Candide !

    Je souhaitais simplement vous demander si ce commentaire couvrait l’intégralité du chapitre (ce dont je doute puisqu’il me semble de mémoire que le chapitre commence un peu avant la rencontre avec le nègre) ou s’il était plus focalisé sur un passage spécifique, si oui lequel ?

    Je vous remercie une nouvelle fois, et remercie d’avance pour votre réponse.

    Valentin.

  38.  

    Bonjour Amélie!

    Je voulais d’abord vous remercier pour ce site, mais également voux posez la question suivant:  »Est-ce que vous pouvez m’expliquer où se situe l’ironie dans cet extrait?  »

    Merci d’avance pour la réponse.

    Océane.

  39.  

    Analyste pertinente mes félicitations

  40.  

    merci bcp

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2016 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -