L’entretien à l’oral de français

 

l'entretien à l'oral de français

L’entretien à loral de français est une occasion rêvée d’obtenir une excellente note aux épreuves anticipées ou de rattraper une lecture analytique maladroite.

En effet, la seconde partie de l’épreuve orale (10 minutes) est notée sur 10 points : c’est la moitié de la note attribuée à l’oral de français.

Pour t’assurer ces 10 points, rappelle-toi que l’entretien a pour but d’évaluer tes connaissances mais aussi ta capacité à dialoguer, à défendre un point de vue et à t’exprimer dans une langue correcte.

L’entretien n’est donc pas qu’une évaluation de connaissances.

C’est un échange dialogué.

L’examinateur sera attentif à tes qualités d’argumentation, de conviction et à ta façon de réagir aux questions.

(D’ailleurs, je te conseille d’écouter vraiment les questions posées : beaucoup d’élèves répondent « à côté » en voulant plaquer des éléments de cours qui ne sont pas en lien avec à la question posée, et cela les pénalise)

Autre point clé : l’examinateur n’a jamais l’intention de te piéger. Les questions sont définies à partir de ta liste d’oral (ton descriptif de lecture).

L’examinateur ne t’interroge donc pas sur l’ensemble de la littérature française : il évalue si tu as intégré les notions vues en classe dans l’année.

Et cela fait toute la différence : si tu étudies ton descriptif de lecture, tu peux anticiper la majorité des questions possibles à l’entretien.

Je t’explique tout ça :

1 – Comment se déroule l’entretien ?

L’entretien est un dialogue entre l’examinateur et le candidat.

L’examinateur ne va pas faire le « corrigé » de ta lecture analytique. Il ne va pas non plus te mitrailler de questions de cours. Même s’il t’interroge sur des définitions (mouvements littéraires, objets d’étude…), il veille à ce que l’entretien ne se réduise pas à une récitation.

Les instructions officielles du baccalauréat invitent d’ailleurs l’examinateur à « ouvrir des perspectives », à « approfondir et élargir la réflexion ».

Concrètement, cela veut dire que l’enseignant t’amène à faire des liens entre les textes étudiés et une œuvre intégrale, l’objet d’étude, la problématique de séquence, les lectures cursives

Les questions t’amènent donc à mettre en valeur ta culture littéraire et à tisser des liens entre les textes et documents de ton descriptif.

2 – Comment réussir l’entretien ?

L’entretien est un dialogue (et non un monologue). L’examinateur va donc rebondir sur ce que tu dis.

Il peut te demander de préciser un mot, de lui en dire plus sur un aspect que tu évoques, de proposer un exemple pour illustrer ce que tu avances etc.

Ne sois pas dérouté. Ces questions ne sont pas là pour te piéger ou te réprimander : elles font partie d’un échange normal entre l’examinateur et le candidat.

Pour réussir l’entretien à l’oral, il faut donc te montrer apte au dialogue, intéressé par les questions posées.

Mets-toi à la place de ton examinateur : comment peut-il mettre une bonne note à l’entretien si l’élève croise les bras, bougonne et montre ostensiblement que la question posée ne lui semble pas intéressante ?

3 – Comment anticiper les questions ?

Ce n’est pas parce que l’entretien est un dialogue qu’il doit ressembler à une discussion au bistrot du coin.

Tes réponses doivent être synthétiques, argumentées et illustrées.

Et pour réussir tes réponses, mieux vaut anticiper les questions possibles à l’entretien.

Les questions qu’on te pose sont assez prévisibles.

Les examinateurs ne sont pas des êtres farfelus qui passent leurs soirées à se gratter la tête en cherchant des questions improbables pour piéger les élèves.

C’est même tout le contraire : les correcteurs cherchent à valoriser ta culture et ton esprit critique. Ils ne s’enferment donc pas dans des questions techniques ou trop précises.

Les questions à l’entretien tournent autour du travail effectué dans l’année et mentionné dans le descriptif.

Étudie à la maison ton descriptif de lecture. Attends-toi à des questions sur :

♦ Le contexte littéraire des œuvres que tu présentes (mouvement littéraire, évènements importants dans la vie de l’auteur…)
♦ La problématique de séquence. Que signifie cette problématique ? Comment comprends-tu le lien entre les textes d’une même séquence ?
♦ Les lectures cursives et documents iconographiques.
♦ Les objets d’étude
♦ Tes goûts littéraires

Tu passes l’oral de français au mois de juin ? Regarde aussi :

Comment se passe l’oral de français (Réponses à toutes les questions que tu te poses !)
La méthode de la lecture analytique

Commentaire composé 2017 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -