Fév 202014
 
lorenzaccio résumé scène par scène

Lorenzaccio : affiche par Alfons Mucha

Voici un résumé scène par scène de Lorenzaccio d’Alfred de Musset

Lorenzaccio – résumé de l’acte I

Scène 1

La première scène met en place le cadre spatio-temporel de la pièce : on apprend que la scène se déroule en hiver, à Florence, et qu’il est minuit.

Le duc Alexandre de Médicis, accompagné de son fidèle ami et conseiller, Lorenzo, guettent la sortie d’une jeune fille (Gabrielle) pour l’enlever et la séduire.

Son frère, Maffio, apparaît et se fait désarmer alors qu’il cherche à protéger sa sœur.

Scène 2

Le lendemain matin, les bourgeois de la rue marchande de Florence constatent que les nobles sont débauchés depuis un certain temps.

Il observent la sortie d’un bal où ils sont tous ivres.

Leur dialogue met en place le cadre historique de la pièce : la ville de Florence est prise entre le pape et l’empereur, donc le duc Alexandre a pris le pouvoir pour gérer la ville.

C’est un tyran qui pense davantage à s’amuser qu’à gouverner.

Scène 3

Autre scène, chez les marquis Cibo : le mari part en voyage, et confie sa femme à son frère, le cardinal Cibo.

La marquise parle de l’impiété de la cour, et compare Florence à une esclave.

Le cardinal intercepte un billet d’amour du duc Alexandre destiné à la marquise

Scène 4

Le même jour, dans le palais du duc, les envoyés du pape reprochent au duc Alexandre d’être indulgent envers la débauche générale de la cour, et en particulier celle pour Lorenzo (qu’on surnomme avec mépris « Lorenzaccio ». Le suffixe « accio » signifie « le petit »).

A ce moment précis, Lorenzo entre et fait déguerpir les ambassadeurs.

Il se retrouve face à Sire Maurice (le chancelier du duc), dont il se moque, et qui le provoque en duel.

Lorenzo fait semblant de s’évanouir à la vue de l’épée pour échapper au duel et être vu comme un lâche.

Scène 5

Cette scène met en place le cadre politique : elle se passe à l’église San Miniato, où les gens se font brutaliser par la garde allemande mise au service du duc.

Elle montre aussi le mécontentement des républicains, ce qui indique la naissance de complots contre le duc.

Scène 6

Le soir, au bord du fleuve Arno, on voit les personnages de la mère et de la tante de Lorenzo (Catherine Ginori). Elles se plaignent des débauches de leur fils/neveu.

Au même moment passent sous leurs fenêtres les gens bannis de Florence par le duc. Parmi eux, il y a Maffio, qui voulait défendre l’honneur de sa sœur.

Commentaires sur l’acte I de Lorenzaccio :

Ce premier acte est donc un acte d’exposition.

Il alterne les scène populaires qui font comprendre au lecteur les enjeux de la pièce (enjeux politique : la tyrannie du duc), et les scènes privées où apparaît Lorenzo, héros de la pièce.

Lorenzo n’est d’ailleurs pas du tout présenté comme un héros : tous les éléments qu’on apprend sur lui sont négatifs (lâche, dépravé, complice d’une tentative de viol sur Gabrielle…). D’ailleurs, son surnom est péjoratif : Lorenzaccio.

Au niveau du genre, la pièce s’affirme comme un drame romantique et historique par la remise en cause des unités de temps (avant, une pièce se passait en 24h, là ce n’est que le premier acte) et de lieu (qui change à chaque scène).

Lorenzaccio – Résumé de l’acte II

Scène 1

Ce même soir, Philippe Strozzi réfléchit à la corruption.

Son fils ainé est en colère parce qu’un des courtisans du duc a dit qu’il allait séduire sa cousine Louise.

C’est la mise en scène de la colère de la famille Strozzi, qui est républicaine, face à la tyrannie d’Alexandre.

Scène 2

Un autre jour (il n’est pas précisé si c’est le lendemain matin ou plusieurs jours plus tard), Lorenzo et Valori (un autre courtisan) vont chez le peintre Tebaldeo.

Le peintre est patriote et aime la ville de Florence, alors qu’elle est devenue un lieu de débauche : c’est un idéaliste.

Lorenzo se moque de lui, mais finit par lui demander de venir faire un portrait chez lui le lendemain.

Scène 3

De retour chez les Cibo, on assiste à une tirade du cardinal. On apprend qu’il est un agent double au service du pape, et qu’il cherche à manipuler le duc en utilisant la marquise Cibo, que le duc veut séduire.

Il confesse la marquise, et l’encourage à répondre à la lettre d’amour du duc, mais elle refuse, et est scandalisée.

Scène 4

Lorenzo, de retour dans sa famille, annonce à sa mère et sa tante qu’il va faire quelque chose qui les étonnera.

En même temps, son oncle affirme qu’il est républicain.

Le duc survient au milieu de la scène, et tombe sous le charme de la tante de Lorenzo, Catherine. Lorenzo cherche à le dissuader de cette conquête.

Scène 5

Chez les Strozzi, Pierre révèle que pour venger sa cousine Louise, il a tué Julien Salviati, un ami du duc.

Lorenzo assiste à la scène, et est émerveillé par la figure de héros et de justicier de Pierre.

On découvre qu’il rêve de cette position.

Scène 6

Le lendemain, au palais du duc, le peintre Tebaldeo fait poser le duc, torse nu.

Lorenzo en profite pour voler la cotte de mailles qui protège habituellement Alexandre.

Giomo, serviteur du duc, soupçonne Lorenzo de l’avoir prise.

Scène 7

Salvati interrompt les soupçons de Giomo : il entre plein de sang dans la pièce, en révélant que les Strozzi l’ont assassiné.

Le duc Alexandre les condamne donc à mort.

Commentaires de l’acte II de Lorenzaccio :

Cet acte met en place des intrigues secondaires (l’histoire des Strozzi), qui se mêlent à l’avancement de l’intrigue principale (l’action encore mystérieuse de Lorenzo, qui est esquissée quand il prend la cotte de maille).

Lorenzaccio – Résumé de l’acte III

Scène 1

Le lendemain, Lorenzo s’entraine à l’épée avec Scoroconcolo.

Les deux hommes crient, et font du bruit, pour habituer les voisins au bruit d’un assassinat.

Scoroconcolo devine que Lorenzo a un ennemi, ce qu’il avoue.

Cette scène montre aussi que le moment où Lorenzo s’évanouit en voyant la lame (I, 4) est fausse : il sait se battre, et n’est pas un lâche.

Scène 2

Pendant ce temps, chez les Strozzi, Pierre est furieux d’apprendre qu’il n’a fait que blesser Salviati.

Il convainc son père (Philippe) de se rendre chez les Pazzi, qui mettent en place un complot républicain.

Scène 3

Peu après, dans la rue, Pierre et Thomas Strozzi sont arrêtés.

Leur père, Philipe, est désespéré, mais Lorenzo le dissuade d’agir.

Il lui explique son masque : il était avant vertueux, mais a choisi de se pervertir pour devenir l’homme de confiance d’Alexandre, et le tuer.

Mais cette débauche l’a aussi corrompu, et il se sent mal car il n’arrive plus à connaître sa vraie identité.

Il avoue qu’il tuera le duc deux jours plus tard, même s’il craint que son geste ne change rien à la situation politique de Florence.

Scène 4

Dans la maison de Lorenzo, sa tante Catherine s’étonne d’avoir reçu un billet galant du duc.

Elle et sa mère sont contrariées : la mère de Lorenzo se sent mourir de voir son fils être si débauché, et envisager que sa sœur soit séduite par le duc.

Scène 5

Au palais Cibo, à 9h, la marquise se prépare à rencontrer le duc, encouragée par le cardinal. Elle veut tester son pouvoir sur le duc.

Scène 6

Après s’être donnée au duc, la marquise parle avec lui de politique. Elle lui explique que s’il ne s’en occupe pas un peu au lieu de passer son temps à séduire des femmes, il finira assassiné.

Mais le duc ne l’écoute pas, s’ennuie, et finit par sortir de la pièce.

Scène 7

Pendant un dîner chez les Strozzi, Philippe appelle à l’action des membres républicains contre le duc.

Mais au moment où il parle, Louise meurt empoisonnée par un complice d’Alexandre.

Tous les convives crient vengeance, mais Philippe rentre dans ses appartement, épuisé par les épreuves de ces derniers jours.

Dans cet acte, le projet de Lorenzo se révèle : il annonce le héros que prédit le titre. Pourtant, Lorenzo est peu présent dans l’acte.

Lorenzaccio – Résumé de l’acte IV

Scène 1

Le lendemain, au palais du duc, Lorenzo l’interroge au sujet de sa cotte de mailles, qu’il n’a pas remplacée. Mais le duc s’intéresse plutôt à la tante de Lorenzo.

Celui-ci le rassure sur son pouvoir de séduction, et lui promet un rendez-vous avec elle dans sa propre chambre, pour le soir même.

Scène 2

En même temps, chez les Strozzi, Pierre et Tomas ont été libérés de prison.

Mais lorsqu’ils apprennent le meurtre de leur cousine Louise, ils décident de se venger.

Ils apprennent aussi que leur père, Philippe, s’est réfugié dans un couvent.

Scène 3

Lorenzo donne les dernières instructions à Scoronconcolo pour le soir du meutre.

Puis, seul, dans un monologue, il s’interroge sur le sens de ce meurtre, et sur ce qu’il va lui apporter, sur son destin et sur son identité.

Scène 4

Chez les Cibo, le cardinal fait pression sur la marquise pour gouverner à la place d’Alexandre. Il menace de révéler à son mari qu’elle l’a trompé avec le duc.

Le marquis arrive à ce moment précis, et la marquise lui révèle tout, avant de s’évanouir.

Scène 5

Pendant ce temps, Lorenzo s’occupe des derniers détails dans sa chambre, pour accueillir (et tuer) le duc.

Il a une conversation avec sa tante, qui apprend au lecteur qu’elle n’est pas au courant que le duc passera la nuit chez Lorenzo, et encore moins qu’il est censé la passer avec elle.

Lorenzo, une fois seul, se lance dans un monologue sur sa corruption, qui l’oblige à vendre sa tante pour réussir le meurtre.

Scène 6

Dans le couvent où s’est réfugié Philippe, les Strozzi enterrent Louise.

Pierre veut s’allier au roi de France pour renverser le tyran. Il se sépare de son père, qui refuse cette proposition.

Scène 7

Au bord de l’Arno, au coucher du soleil, Lorenzo annonce aux républicains qu’il va tuer le duc, mais personne ne le croit.

Scène 8

Pierre Strozzi se joint aux bannis, qui veulent rejoindre le roi de France, mais ils lui reprochent de ne pas avoir amené son père, qui est très renommé. Ils se disputent, et aucune décision n’est prise.

Scène 9

Nouveau monologue de Lorenzo, dans les rues de Florence. Il médite une dernière fois sur le meurtre, qui devrait sauver son âme et sa conscience.

Scène 10

Il est près de minuit, chez le duc. Le cardinal Cibo et sire Maurice le mettent en garde contre Lorenzo, mais Alexandre n’écoute pas, et suit son ami.

Scène 11

Le duc Alexandre est attiré dans la chambre de Lorenzo car il pense y retrouver Catherine. Dans le noir, il est assassiné par Lorenzo.

Les voisins ne se rendent compte de rien car Lorenzo les a habitué au bruit du meurtre (III, 1).

Il est brièvement soulagé par ce meurtre : il peut à nouveau savourer la vie.

Lorenzaccio – Résumé de l’acte V

Scène 1

Le lendemain matin, le cardinal Cibo et le conseil des Huit cherchent un successeur pour Alexandre. Ils décident de donner le pouvoir à Côme de Médicis, qui est attendu le lendemain.

Scène 2

A Venise, plusieurs jours plus tard, Lorenzo annonce à Philippe Strozzi la mort du duc.

Philippe est heureux, mais Lorenzo n’a pas retrouvé son âme malgré le meurtre du tyran.

Ils apprennent que la tête de Lorenzo est mise à prix. Philipe le cache dans sa chambre.

Scène 3

A Florence, dans une rue, deux gentilshommes commentent la réconciliation du marquis et de la marquise de Cibo.

Scène 4

Pierre reçoit l’hospitalité du roi de France, mais est en colère contre Lorenzo qui lui a volé sa vengeance en tuant le duc.

Scène 5

En même temps, à Florence, on apprend que les républicains n’ont pas su agir assez vite après la mort du duc : le meurtre n’a servi à rien.

Scène 6

Des étudiants provoquent un soulèvement, mais qui échoue très vite.

Scène 7

Lorenzo apprend que sa mère est morte de chagrin.

Il demande à Philippe de l’accompagner faire une balade, ce qui équivaut à un suicide (la tête de Lorenzo est en effet mise à prix).

Il avoue que le meurtre ne l’a pas changé, qu’il se sent toujours aussi vide et troublé concernant son identité.

Si le meurtre d’un tyran n’a pas su lui rendre son identité, il ne voit pas pourquoi il se donnerait la peine de vivre.

Il sort, et Philippe appelle du secours, pour le protéger si on attaque Lorenzo. Mais on lui apprend que ce dernier est déjà mort, car on l’a tué à sa sortie de la maison. Le peuple le pousse dans l’eau.

Scène 8

Florence acclame le Côme de Médicis, nommé roi de Florence.

Tu étudies Lorenzaccio ? Regarde aussi :

Liste des oeuvres étudiées sur le site
Ruy Blas, Victor Hugo : résumé
Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand : résumé
Le Mariage de Figaro, Beaumarchais : résumé
Phèdre : résumé
L’objet d’étude théâtre
Manon Lescaut : résumé

Les meilleures astuces en vidéo :

Tu passes le bac de français cette année ?

Inscris-toi gratuitement à ma formation en 10 leçons-vidéos.

Je t'y explique comment réussir le commentaire et la dissertation, comment adapter ton plan à la question posée le jour de l'oral et comment anticiper les questions de l'entretien.

L'inscription est gratuite ! Remplis simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir les vidéos :

  9 commentaires à “Lorenzaccio de Musset : résumé”

  1.  

    merci pour les résumés ! j’adore ce site :V

  2.  

    Bonjours,
    excellent résumé et je voudrais si possible que vous me fassiez l’analyse de l’acte I scène 4 de Lorenzaccio (Le cardinal : messire Francesco Molza vient de débiter a l’Académie… Lorenzo, monte l’escalier de la terrasse – Bonjours, messieurs les amie de mon cousin) s’il vous plait car voyez-vous notre professeur de français est tombé gravement malade or qu’on n’avait pas encore traité ce texte, qui est l’une de nos oeuvre intégrale et dont l’analyse est introuvable sur internet, disons que « le remplaçant de notre professeur ne nous convient pas tellement » et de plus que nous aimions vos analyses.
    Avec tous mes remerciements anticipée.

  3.  

    :)

  4.  

    Hello! Chuis un fantôme mes mignons! Aaaah! 😀 Ah! les mots, les mots, les éternelles paroles! Ô bavardage humain! ô grand tueur de corps morts! grand défonceur de portes ouvertes! ô hommes sans bras!

  5.  

    Je crois qu’il y a une erreur de frappe: Acte II, scène 3 -> « qu’il chercher ». A part ça, c’est parfait.

  6.  

    Bonjour
    Je suis en Terminale mais cette oeuvre est au programme de littérature française en TL et votre résumé m’est très utile pour mes dernières révisions.
    J’aime beaucoup votre site qui m’a permis d’obtenir un 14 à l’écrit et un 20 à l’oral l’année dernière, et je vous en remercie. Ma prof de français était très bien mais votre site regorge de petits conseils très utiles, notamment en ce qui concerne la méthode.
    Bon courage à tous ceux qui passeront l’épreuve de français demain matin, si je peux vous donner un conseil, ne vous précipitez pas et lisez bien les textes. :)
    Merci encore
    Camille

  7.  

    j’ai une LA sur Lorenzaccio, il s’agit de l’acte 3 scène 3 la deuxième tirade qui commence avec  » Pourquoi tuera tu le duc » … et j’aimerais savoir comment on pourrait rapprocher Lorezaccio de Musset ? ( leurs caractères … )

    Merci !

  8.  

    Bonjour Amélie et tout le monde,
    Dans la scène 4, acte I, il y a une figure de style, je ne sais pas trop la nommer.
    Lorenzo est accusé d’être un homme dangereux. Il ironise (réplique 4) : Pour qui dangereux, Eminence ? pour les filles de joie, ou pour les saints du paradis ?
    Est-ce un parallélisme, un miroir, ou autre chose ? j’ai l’impression que « filles » est repris avec un certain humour par « saints » qui fait sens à l’oral comme jeu de mots – ou pas ? et que la « joie » évoque le « paradis », destination finale du bonheur religieux. Comme on est en présence de deux hommes d’église, cardinaux, et que celui à qui Lorenzo répond de façon provocante et iconoclaste est machiavélique (l’autre Valori a plus de « valeurs » et de compassion)…

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2016 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -