Le romantisme

 Publié par Amélie  bac francais  Commenter
Nov 132017
 
le romantism tableau de friedrich

« Le voyageur contemplant une mer de nuages », Friedrich

Le romantisme est un vaste mouvement artistique qui s’impose en France durant la première moitié du XIXème siècle, entre 1800 et 1850.

Le romantisme se construit en opposition au classicisme.

C’est un mouvement littéraire qui prône l’exaltation des sentiments, de la sensibilité et la recherche de la liberté.

I – Le contexte historique du romantisme (1800-1850)

 ◊ Des origines anglaises et allemandes

Le Romantisme n’est pas né en France. C’est un courant artistique qui apparait en Allemagne et en Angleterre à la fin du XVIIIème siècle.

En réaction contre l’influence classique française, les anglais et les allemands remettent au goût du jour les légendes et traditions populaires de leur pays.

En France, le romantisme se développe vers 1760 avec La Nouvelle Héloïse et Les rêveries du promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau. On parle de sentimentalisme ou de pré-romantisme : ces ouvrages prônent la sensibilité et l’expression des sentiments, en opposition avec le rationalisme des Lumières qui ne valorisait que la raison, les connaissances et le jugement.

Au tout début du 19ème siècle, Chateaubriand et Mme de Staël considèrent aussi que le rationalisme des Lumières bride le cœur, l’imagination et les sentiments et diffusent les idées du romantisme.

Le romantisme commence à s’imposer en France avec le succès des Méditations (1820) de Lamartine.

◊ Une réflexion sur l’art et le sublime

A la fin du 18ème siècle, Kant réfléchit à l’art et au sublime. L’art ne doit plus imiter servilement la nature mais il doit partir de la beauté naturelle pour accéder au sublime.

Dans la Critique de la faculté de juger (1790), Kant oppose le beau au sublime : est sublime ce qui dépasse le pouvoir de la représentation, ce qui est illimité, infini.

Ces réflexions sur l’art nourrissent le romantisme qui est une recherche perpétuelle de sublime.

◊ Des espoirs politiques déçus

Sur le plan historique, La France connaît une période agitée.

A la révolution française de 1789 succède des années de Terreur  puis des guerres napoléoniennes. Les jeunes gens sont exaltés : ils rêvent de gloires et de trajectoires individuelles sublimes et fulgurantes.

Le calme revient au moment de la Restauration (1815-1830) puis de la Monarchie de juillet (1830-1848) qui ressemble à un coup d’état déguisé avec une réduction des libertés.

Les rêves de gloire et de révolution sont détruits et laissent place à la désillusion et à la mélancolie : c’est le Mal du siècle, ce sentiment d’échec, d’ennui et de désenchantement décrit par Musset dans la Confession d’un enfant du siècle (1836).

II – Les principes du romantisme

 ◊ Le culte du moi et l’expression des sentiments

Le Romantisme valorise l’expression des sentiments et de la sensibilité comme Victor Hugo dans les Contemplations (1856).

Le « moi » n’est plus analysé comme dans le classicisme : il est exalté, libéré d’où ne nouvelles formes artistiques comme les journaux intimes ou le succès d’œuvres lyriques comme les Méditations poétiques (1820) de Lamartine.

Le Romantisme montre l’individu et son monde intérieur, ses épanchements, ses émotions et ses aspirations.

 ◊ Le mal du siècle ou la mélancolie

Mais la réalité ne se plie pas toujours aux aspirations romantiques. Les rêves de gloire et de sublime sont souvent déçues et mènent à des sentiments douloureux : la nostalgie, la mélancolie, la tristesse.

C’est ce que les Romantiques appellent le Mal du Siècle, un mal de vivre issu de la déception des promesses non tenues par la Révolution française, très bien décrit par MUSSET dans Confessions d’un enfant du siècle (1836).

 ◊ La recherche de l’ailleurs

Insatisfait, souffrant du Mal du siècle, les artistes romantiques recherchent l’ailleurs.

Ils se tournent vers le passé : le Moyen-Âge est ravivé Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, Musset dépeint la Renaissance italienne dans Lorenzaccio, Alexandre Dumas écrit des romans historiques comme Les trois Mousquetaires.

Les romantiques se tournent aussi vers la nature, les voyages ou le rêve, l’exotisme.

Ils rêvent de contrées plus exotiques comme dans les Orientales (1829) d’Hugo ou entrent dans une communion mystique avec la nature (voir par exemple « Crépuscule » de Victor Hugo).

 ◊ Un goût pour le mystère et le fantastique

Le mouvement romantique exacerbe le fantastique, le mystère, le surnaturel.

On parle de roman gothique ou de « Romantisme Noir» avec des oeuvres comme Frankenstein de Mary Shelley (auteur anglais), Pauline d’Alexandre Dumas, Chimères de Nerval ou le succès de La Vénus D’Ille de Prosper Mérimée.

Les auteurs romantiques sont fascinés par le difforme (Notre-Dame de Paris de Victor Hugo), les monstres (L’homme qui rit de Victor Hugo), le morbide (avec Baudelaire dans Les Fleurs du Mal).

 ◊ La recherche de la liberté

Le Romantisme est épris de liberté :

♦ D’un point de vue formel, les romantiques veulent libérer l’écriture des règles traditionnelles qui étouffent l’imagination et la sensibilité.

Par exemple, le théâtre romantique refuse les règles classiques des trois unités (unité de lieu, de temps, d’action) comme Musset dans Lorenzaccio (1834), ou Victor Hugo dans Hernani (1830). C’est la création du drame romantique théorisé par Victor Hugo dans la préface de Cromwell.

Le Romantisme favorise le mélange des genres dans une même pièce. Victor Hugo, dans La Préface de Cromwell préconise de mêler le sublime et le grotesque.

♦ La quête de liberté s’étend à la vie : des auteurs romantiques comme Lamartine et Victor Hugo s’engage en politique pour les libertés. Victor Hugo par exemple est célèbre pour son combat contre la peine de mort exprimée dans Le Dernier Jour d’un condamné (1828).

Le peintre Eugène Delacroix représente parfaitement cette soif de liberté des romantiques dans « La liberté guidant le peuple » :

peinture romantique

« La liberté guidant le Peuple », Delacroix

III – Les caractéristiques de l’écriture romantique

 ◊ Le registre lyrique

Le registre lyrique est le registre par excellence du mouvement romantique. Il permet l’exaltation des sentiments, l’expression des émotions comme la mélancolie.

Par exemple :

Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête
Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux
Je m’en irai bientôt au milieu de la fête,
Sans que rien ne manque au monde, immense et radieux !

(Victor HUGO, Les Feuilles d’automne, « Soleils couchant, VI, 1831)

Analyse : Dans ce poème, le registre lyrique permet d’exprimer la mélancolie et la solitude d’un moi vieillissant s’apprêtant à quitter ce monde.

 ◊ Le registre épique

Le registre épique est également fréquent dans les écrits romantiques. Il exalte l’énergie, la force, le sublime et met en exergue des trajectoires individuelles extraordinaires.

Détrompe-toi. Je suis une force qui va !
Agent aveugle et sourd de mystères funèbres
Une âme de malheur faite avec des ténèbres !
Où vais-je ? je ne sais. Mais je me sens poussé
D’un souffle impétueux, d’un destin insensé.

(Victor HUGO, Hernani, Acte III, scène 4, 1830)

Dans cette réplique, Hernani demande à Doña Sol qu’il aime de ne plus le voir. Le registre épique montre la force qui l’entraîne et le sublime de sa destinée.

 ◊ L’antithèse

L’antithèse est une figure de style qui met en valeur des contrastes, des contradictions. Elle est fréquemment utilisée pour dépeindre l’âme tourmentée et irrationnelle des romantiques. Par exemple, dans René (1802) de Chateaubriand :

 ◊ L’hyperbole

L’hyperbole permet d’exalter les sentiments, les forces du mal, de glorifier l’artiste, d’approcher du sublime. Par exemple, dans cette hyperbole, Victor Hugo suggère la toute-puissance de la mort sur le destin des hommes.

« Ce n’était qu’un sanglot sur terre, en haut, en bas« 

(Victor HUGO, Les Contemplations, « Mors »)

IV – Les principaux auteurs et œuvres romantiques

Le romantisme s’est exprimé dans tous les genres littéraires : essais, poésie mais aussi le roman et le théâtre qu’il a profondément renouvelés.

◊ Théâtre

Il faut d’abord retenir la Préface de Cromwell (1827) de Victor Hugo car il s’agit d’un véritable manifeste du drame romantique.

(Il ne s’agit pas d’une pièce de théâtre mais d’une préface).

Victor Hugo y dénonce les règles du théâtre classique, le caractère artificiel de l’alexandrin classique pour proposer un théâtre plus libre et plus vivant.

Les drames romantiques célèbres sont Hernani et Ruy Blas de Victor Hugo, Lorenzaccio de Musset.

◊ Poésie

La poésie romantique met en avant les thèmes de l’amour, de la nature, et des sentiments dans une tonalité souvent lyrique.

Très riche, elle foisonne de métaphores, hyperboles, oxymore qui mettent en relief la sensibilité, les tourments et la subjectivité.

La poésie romantique est particulièrement bien représentée par Victor Hugo dans Les Contemplations ou Les Châtiments, par Musset dans Les Nuits et par Lamartine dans Méditations poétiques.

Par exemple, dans « Le Lac », Lamartine utilise l’espace du lac pour exprimer la nostalgie de la jeunesse et le souvenir des amours mortes  :

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

◊ Roman

Le romantisme s’exprime avec une grande diversité dans le genre romanesque. On peut retenir René et Atala de Chateaubriand, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, Le Rouge et le noir de Stendhal.

Stendhal est un romancier qui se situe à la croisée du réalisme et du romantisme. Julien Sorel, le héros du Rouge et le Noir est un héros fougueux, enthousiaste, qui voue un culte à Napoléon mais dont la sensibilité ne sera pas reconnue par la société sclérosée dans laquelle il évolue.

Tu étudies les mouvements littéraires ? Regarde aussi :

Le mouvement baroque [vidéo]
Le classicisme [vidéo]
Le Parnasse
Le réalisme
Quiz sur les mouvements littéraires

 

Les meilleures astuces en vidéo :

Tu passes le bac de français cette année ?

Inscris-toi gratuitement à ma formation en 10 leçons-vidéos.

Je t'y explique comment réussir le commentaire et la dissertation, comment adapter ton plan à la question posée le jour de l'oral et comment anticiper les questions de l'entretien.

L'inscription est gratuite ! Remplis simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir les vidéos :

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2017 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -