Victor Hugo

victor hugo Victor Hugo (1802 – 1885) est un monument de la littérature française par sa longévité exceptionnelle – il a traversé tout le XIXème siècle – et par la variété de ses productions littéraires.

Dramaturge, poète, romancier, pamphlétaire, il est le chef de file du romantisme et a durablement marqué l’histoire de la littérature.

Il incarne la force et l’instabilité du XIXème siècle qui a connu tous les régimes politiques, traversé des périodes de doutes et de prospérité réelle, vu la liberté s’affirmer dans la société.

Homme de lettres, Victor Hugo a aussi été un homme politique.

Conservateur et soutien du roi au début de sa carrière politique, il épouse la cause des Républicains autant par adhésion que par détestation de Napoléon III.

Biographie de Victor Hugo

Victor Hugo naît dans une famille bonapartiste à l’aube du XIXème siècle, en 1802, d’un général d’Empire et d’une jeune femme issue de la bourgeoisie nantaise, Sophie Trébuchet.

Admirateur de Chateaubriand, prédestiné aux mathématiques, il se destine pourtant à la carrière littéraire déclarant « Je veux être Chateaubriand sinon rien ». Il commence à versifier à 9 ans et se voit octroyer quelques prix littéraires encourageants.

La perte de sa mère en 1821 crée une fracture dans sa vie. Il épouse Adèle Foucher en 1822 et commence une carrière dramatique par l’édition de la pièce Cromwell et surtout de sa préface qui remet en cause les règles classiques des trois unités.

Les bases de la bataille d’Hernani sont posées en 1830. Cette querelle littéraire oppose les anciens, tenants du classicisme, aux modernes défendant la liberté théâtrale. Les deux camps s’affrontent durement autour de la représentation d’Hernani.

Malgré ses idées nouvelles, Hugo se fait élire à l’Académie française mais la mort accidentelle et brutale de  sa fille Léopoldine en 1843 vient marquer un coup d’arrêt momentané à sa créativité.

Confident de Louis-Philippe, il devient député conservateur. Favorisant l’élection de Louis-Napoléon Bonaparte puis s’opposant farouchement à lui il s’exile à Jersey puis Guernesey où il aborde une des périodes les plus prolixes en termes de création : il publie Les Contemplations, la Légende des Siècles, et les Misérables.

Victor Hugo ne rentre en France qu’en 1870 après la défaite de la bataille de Sedan. Il s’allie à la IIIème République et continue à publier dans les dernières années de sa vie des textes qui ont été composés à Guernesey.

Victor Hugo s’éteint en 1885 et ses obsèques nationales sont suivies par une foule nombreuse.

Les œuvres majeures de Victor Hugo 

La préface de Cromwell (1827)

Victor Hugo est d’abord un dramaturge qui a révolutionné le théâtre avec la publication de Cromwell en 1827.

Cromwell est une pièce de théâtre que Victor Hugo sait pertinemment être injouable selon les critères dramatiques traditionnels.

Dans la préface de Cromwell, il considère que les règles classiques des trois unités (unité de lieu, unité de temps et unité d’action) ne doivent plus être respectées car elles éloignent le théâtre de la vie elle-même.

Afin de rendre compte de la richesse et du foisonnement de la vie, il prône un mélange des genres, des registres, du grotesque et du sublime. Ce nouveau genre théâtral est appelé le drame romantique.

Ses différentes pièces, en particulier Hernani et Ruy Blas alternent ainsi des scènes grotesque ou comiques et des scènes sublimes ou mélodramatiques (voir le résumé de Ruy Blas par exemple).

De plus, le dramaturge doit offrir aux spectateurs de l’action, des passions, de la morale sans cloisonner le théâtre.

C’est à partir de cette préface et de son application dans les pièces de théâtre que va éclater en 1830 la Bataille d’Hernani durant laquelle s’affrontent des partisans du théâtre classique et de ceux du théâtre moderne, qui souhaitent un théâtre proche du foisonnement imprévisible de la vie.

Les Contemplations (1856)

Voir la fiche de lecture des Contemplations de Victor Hugo.

Les Contemplations constituent l’œuvre lyrique par excellence de Victor Hugo. Rédigée à Guernesey, durant l’exil du poète, elle et marquée par la recherche d’une unité perdue.

L’unité avec la nature tout d’abord que Victor Hugo célèbre la nature dans de nombreux poèmes en instaurant un dialogue fictif entre le poète et la nature.

L’unité du temps puisque le recueil est structuré en deux parties « Autrefois » (1830-1843) et « Aujourd’hui » (1843). La brisure est la mort de sa fille Léopoldine en 1843 que Victor Hugo essaie de conjurer à travers l’écriture élégiaque et nostalgique. Il fait revivre Léopoldine dans des tableaux familiaux émouvants où il met en scène l’amour filial.

L’unité du cosmos puisque les Contemplations ont une tonalité religieuse indéniable. Victor Hugo y affirme dans certains vers mystiques sa croyance en l’immortalité de l’âme. Certains de ses poèmes traduisent le mystère de la création divines et des desseins du créateur.

L’unité du cœur enfin puisque de nombreux poèmes sont dédiés à celle qui est restée en France, Juliette Drouet.

La Légende des Siècles (1859)

La Légende des Siècles est une épopée qui synthétise l’histoire du monde, des temps mythiques jusqu’au présent.

Selon Hugo, l’homme va des « Ténèbres vers l’idéal » et La Légende des Siècles montre ce voyage dans le temps.

Baudelaire dit de La Légende des Siècles qu’avec « majesté (…) il a fait défiler les siècles devant nous, comme des fantômes qui sortiraient d’un mur ; avec quelle autorité il les a fait se mouvoir, chacun doué de son parfait costume, de son vrai visage, de sa sincère allure ».

Les Misérables (1862)

Les Misérables est un roman qui se déroule dans la première moitié du XIXème siècle entre la bataille de Waterloo qui marque la fin de l’Empire napoléonien et les émeutes de juin 1832.

Le roman relate la vie de Jean Valjean, de Fantine, de Cosette , Marius, de la famille Thénardier et du représentant de l’ordre Javert.

Les destins de tous ces personnages se croisent dans une misère à la fois financière, sociale, morale et intellectuelle qui est l’incarnation d’un mal du siècle. C’est un roman à la fois réaliste, romantique et épique.

Les thèmes de prédilection de Victor Hugo

La liberté

La liberté est un thème cher à Victor Hugo.

C’est au nom de la liberté qu’il a quitté sa vie parisienne lorsque Napoléon III a organisé son coup d’Etat. Malgré la grâce promulguée par Napoléon III, Victor Hugo reste en exil et déclare « Quand la liberté rentrera, je rentrerai ».

On retrouve le thème de la liberté dans le théâtre de Victor Hugo.

Victor Hugo se libère de la règle des trois unités mais il met surtout en scène la liberté à travers les situations de ses personnages comme Hernani « Je suis une force qui va » ou Ruy Blas qui par le stratagème de Salluste, se libère du regard méprisant que l’on porte sur sa médiocre condition sociale.

La nature

La nature est objet de célébration pour Victor Hugo notamment dans les Contemplations.

Pour le poète romantique, la nature est comme un texte mystérieux qu’il faut observer et interpréter pour percer les mystères de la création.

Ainsi, Victor Hugo écrit dans le poème II des Contemplations : « Le poète s’en va dans les champs : il admire / Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ». La poésie a donc pour vocation de percer les secrets de la nature.

La justice sociale

Si Victor Hugo est poète et romancier, il n’en est pas moins homme d’engagement.

À de nombreuses reprises, il a pris sa plume pour défendre la justice sociale et l’égalité entre les hommes.

Dans « L’enfant » issu du recueil Orientales, Hugo s’engage déjà pour l’indépendance de la Grèce livrée à l’Empire Ottoman de 1821 à 1829.

À travers le personnage de Ruy Blas, il défie des Grands d’Espagne pour leur montrer l’indignité et l’inefficacité politique de leur gouvernement.

Dans Bug Jargal (1826) V. Hugo s’attaque à l’injustice de la colonisation et du racisme.

Dans les Misérables il fait une peinture de la misère dans la vie contemporaine mais transforme ses personnages en héros épiques pour en suggérer la grandeur intérieure.

Dans le Roi s’amuse (1832) , Victor Hugo utilise le bouffon Triboulet pour dénoncer les injustices sociales ou la censure.

Victor Hugo s’est également engagé politiquement en faveur des plus faibles, comme le montre son célèbre « Discours sur la Misère » tenu à la tribune de l’Assemblée Nationale en 1849.

La défense de la vie

Victor HUGO est devenu célèbre et populaire pour sa défense d’un condamné à mort.

Dans le roman Claude Gueux et dans Le Dernier jour d’un condamné, il dresse en effet un sévère réquisitoire contre la peine de mort. (Voir l’analyse de l’incipit du dernier jour d’un condamné)

A quel mouvement littéraire appartient Victor Hugo ?

 Victor Hugo est avant tout un écrivain romantique.

Au théâtre, il brise les règles classiques des trois unités : unité de temps, de lieu, d’action et prône le mélange du grotesque et du sublime pour être plus proche de la représentation de la vie réelle. Cette alternance de registres et de styles est particulièrement visible aux actes IV et V de Ruy Blas.

Ce romantisme est perceptible dans les œuvres lyriques de Victor Hugo comme dans le poème « Soleils couchants » qui reprend le thème traditionnel de la fuite du temps, ou dans le ton élégiaque des Contemplations qui vise à raviver le souvenir de sa fille perdue Léopoldine.

Romantique, Hugo l’est aussi dans ses créations romanesques à travers des personnages ambigus comme Jean Valjean dans les Misérables qui rappelle le personnage de Vautrin dans la Comédie Humaine de Balzac. Diabolique parfois, généreux à d’autres moments, il est à la fois ange et démon et incarne l’ambiguïté romantique.

Hugo est aussi un écrivain fortement marqué par la rhétorique classique. On retrouve cette culture rhétorique dans les monologues théâtraux comme celui de Ruy Blas à l’adresse des Grands d’Espagne où il dénonce leurs injustices.

Victor Hugo utilise aussi la rhétorique pour dénoncer, condamner ou défendre le plus faible comme dans le Dernier jour d’un condamné où Hugo se fait l’avocat du condamné à mort.

Sa science rhétorique lui permet d’avoir une efficacité polémique notamment dans les Châtiments, comme dans le poème « Souvenir de la nuit du 4 » .

Il sait faire la satire de Napoléon III en exploitant les antithèses et et l’animalisation humiliante pour Napoléon III comparé à son illustre oncle :

Sa grandeur éblouit l’histoire.
Quinze ans, il fut
Le dieu que traînait la victoire
Sur un affût ;
L’Europe sous sa loi guerrière
Se débattit. –
Toi, son singe, marche derrière,
Petit, petit.

Les Châtiments , « Chanson » , VII, 6

L’écriture de Victor Hugo est marquée par le registre épique notamment dans la Légende des Siècles où il offre l’épopée de l’homme dans l’histoire.

Cette écriture épique met en valeur le caractère grandiose de l’aventure humaine et l’ambition littéraire de Victor Hugo.

Pour Victor Hugo, le poète est en effet l’éclaireur de l’humanité. Il a pour vocation à lui tracer la voix. Il est le prophète de son aventure historique (voir « Fonction du poète » issu de recueil Des rayons et des ombres).

Les écrivains influencés par Victor Hugo

Victor Hugo a exercé une influence considérable sur tous les auteurs du XIXème siècle et du XXème siècle.

La bataille d’Hernani a lancé des dramaturges comme Musset qui se plaît à détruire les trois unités classiques dans Lorenzaccio en 1834.

Si le théâtre de Victor Hugo a connu un grand succès au moment des premières représentations, il n’a plus été joué à la fin du XIXème alors que l’influence du romantisme se tarit.

Mais il est difficile de ne pas voir chez Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand des résurgences des personnages romantiques à panache. Cyrano de Bergerac est aussi « une force qui va » (Hernani) et « un ver de terre amoureux d’une étoile » (Ruy Blas).

Victor Hugo a également eu une influence considérable sur les poètes de la deuxième moitié du XIXème siècle. Rimbaud qui considère que le poète doit se faire « voyant » déclare qu’il y a « du vu » chez Hugo  dans la Lettre à Paul Demeny du 15 mai 1871.

C’est surtout Verlaine qui est profondément influencé dans Poèmes saturniens par le vers de Victor Hugo. Il lui emprunte l’écriture épique dans « Paris se repeuple » et le lyrisme romantique dans « Soleils couchants ».

Le mouvement parnassien et le mouvement symboliste se sont positionnés contre l’éloquence de Victor Hugo mais le poète revient en grâce avec les surréalistes comme Aragon qui lui emprunte son éloquence et son sens de l’engagement politique au service de la paix.

Tu étudies le romantisme ? Regarde aussi :

Le Rouge et le Noir [Fiche de lecture]
Lorenzaccio, Musset : résumé
Le lac, Lamartine : analyse
Cyrano de Bergerac : résumé
Tristesse, Musset (analyse)
Romantisme : le quiz
El Desdichado, Nerval (commentaire)

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Mon but est de te donner des cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 8 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2020 aux éditions Hachette.

4 commentaires

  • Bonjour Amélie,
    J’ai acheté votre livre et j’ai découvert avant même la rentrée les modalités du nouveau BAC; merci pour les astuces et les conseils que vous donnez.
    Je me suis inscrit sur votre site et normalement je devais recevoir la 1ere vidéo le 18 septembre. A ce jour je n’ai rien reçu et ce n’est pas dans mes spams. Est-ce normal ou y a t il une procédure particulière à faire ? Merci d’avance.
    Erwann

    • Bonjour Erwann,
      Merci pour ton message. Je suis ravie de savoir que mon livre te plaît !
      J’ai un peu de retard dans la finalisation des premières vidéos, mais je vais vous envoyer la première très bientôt !
      Amélie

  • bonjour Amélie. J’ai commandé ton livre pour m’entrainer au bac de 2020. Je suis en 1ere STMG et j’ai vu que l’epreuve consistait aussi en une contraction de texte et un essai pour les series techno…mais je ne vois rien sur ton site pour s’entrainer à ce genre d’épreuve ou des explications…merci de me dire si tu prévois des sujets corrigées pour s’entrainer…

    • Bonjour Loris,
      En ce début d’année, j’ai eu seulement le temps de mettre mon site à jour concernant le nouveau bac pour les séries générales, mais je compte ajouter petit à petit mes conseils pour les séries technologiques qui ont en effet un exercice distinct de la dissertation : la contraction de texte suivie d’un essai.

Laisse un commentaire !