Plan dialectique : la méthode

plan dialectiqueAu bac de français, tu dois savoir manier deux types de plan de dissertation : le plan thématique et le plan dialectique.

Le plan dialectique a des allures de facilité : thèse – antithèse – synthèse, et hop on pense que le tour est joué.

Faut-il s’y fier ? Pas vraiment.

Car sous ses airs de plan passe-partout, le plan dialectique recèle en réalité deux pièges à éviter :

  • Piège n°1 : se transformer en « plan schizophrène »
  • Piège n°2 : Présenter une troisième partie qui serait simplement un « juste milieu » entre la thèse et l’antithèse.

Les bases d’un plan dialectique

Il faut déjà comprendre que le plan dialectique est une structure de plan permettant de répondre à des sujets polémiques ou à des questions invitant à une discussion, à une confrontation de points de vue.

Pour savoir si ton sujet de dissertation appelle un plan dialectique, demande-toi si la question est fermée ou ouverte.

Si la question est fermée, c’est à dire si on peut y répondre par oui ou par non, c’est que le sujet t’invite à faire un plan dialectique, un plan critique qui confronte des points de vue conflictuels.

Par exemple, prenons le sujet : « Les poètes cherchent-ils toujours à fuir le monde réel ? »

Le libellé du sujet pose une question fermée à laquelle on peut répondre par oui ou par non :

– Oui, les poètes cherchent toujours à fuit le monde réel
– Non, les poètes ne cherchent pas toujours à fuit le monde réel

Ce sujet invite à la discussion et donc à un plan dialectique.

Mais c’est là que les choses se corsent : la thèse et l’antithèse ne doivent pas être une juxtaposition de deux thèses diamétralement opposées :

Règle n°1 du plan dialectique : la thèse et l’antithèse ne doivent pas se contredire

Un des moyens les plus efficaces de rater sa dissertation est de faire ce que j’appelle un « plan schizophrène ».

Un plan schizophrène est un plan qui se contredit purement et simplement, donnant l’impression au correcteur que l’élève affirme à la fois une chose et son contraire.

Imagine la question : les fraises sont-elles bonnes ?

Que vas-tu penser de la santé mentale du camarade qui fera le plan de dissertation suivant :

I – Oui, les fraises sont bonnes
II – Non, les fraises ne sont pas bonnes

Ça te laisserait perplexe, non ?

C’est ce que je nomme un plan schizophrène : l’antithèse (seconde partie) contredit purement et simplement la thèse (première partie).

Avec cet exemple, tu perçois immédiatement le ridicule d’un plan schizophrène : ce plan ne propose en réalité aucune réponse à la question. Il se contente d’opposer deux opinions antagonistes.

Et pourtant, c’est ce que font beaucoup d’élèves dans leur dissertation !

Alors qu’on leur pose une question qui demande réflexion et prise de position, ils proposent souvent un plan binaire sur le modèle suivant :

I – Oui
II – Non

Ne tombe pas dans ce piège. Loin de s’anéantir l’une l’autre, tes deux parties doivent envisager successivement différentes facettes de la réponse qui permettent de modifier le point de vue développé dans la première partie.

Par exemple :
I – Oui, les fraises sont bonnes
II -Toutefois, les fraises issues de cultures artificialisées ne sont pas aussi bonnes que les fraises sauvages.

Vois-tu la différence ? Cette fois, la deuxième partie apporte une nuance à la première partie, et non une contradiction pure et simple.

Ton plan dialectique ne doit donc jamais être un plan schizophrène incohérent (I – Oui II – Non), mais il doit être un plan nuancé sur le schéma :

I – Oui
II – Mais

Prenons maintenant un sujet de dissertation littéraire (on ne va quand même pas parler que de fraises !) :

Attendez-vous essentiellement d’un roman qu’il vous plonge dans les pensées d’un personnage ?

Le plan schizophrène consisterait à opposer brutalement deux points de vue :

I – On attend d’un roman qu’il nous plonge dans les pensées d’un personnage
II – On n’attend pas d’un roman qu’il nous plonge dans les pensées d’un personnage.

Jette ce plan aux oubliettes car les deux parties se contredisent l’une l’autre, empêchant toute réponse à la problématique.

A la place, il te faut trouver une deuxième partie qui amène une nuance à la partie précédente, qui la tempère, permettant ainsi de faire évoluer ton raisonnement selon le schéma I – Oui II – Mais

Pa exemple :

I – On attend d’un roman qu’il nous plonge dans les pensées d’un personnage
II – Mais un roman n’est pas réductible aux seules pensées des personnages

Dans l’exemple ci-dessus, la deuxième partie examine un nouveau point de vue en montrant que la thèse de la première partie est discutable, réfutable.

Les objections apportées permettent de faire avancer le débat sans s’enfermer dans une opposition stérile.

Si tu évites le plan schizophrène, tu sauves déjà les meubles ! Il ne te reste plus qu’à appliquer la règle n°2 qui concerne la troisième partie.

Règle n°2 du plan dialectique : proposer un dépassement en troisième partie

Tu as trouvé une thèse (I), puis tu l’as nuancée dans ton antithèse (II). Il te faut maintenant proposer une réponse finale, une résolution au débat : c’est la synthèse.

Ce terme de « synthèse » induit souvent les élèves en erreur.

En effet, la synthèse N’EST PAS un « juste milieu » entre la thèse et l’antithèse, une sorte de vague « ni oui-ni non » qui mettrait tout le monde d’accord.

Au contraire, la synthèse est une solution originale qui ne répète pas les parties précédentes et qui permet de sortir par le haut de l’opposition qui précède.

C’est une troisième voie permettant de résoudre les contradictions de la thèse et de l’antithèse.

La synthèse est difficile à trouver : il faut te montrer créatif.

Tu peux t’aider en te posant des questions :

– Comment les deux parties précédentes peuvent-elles être dépassées ?
– Le sujet contient-il des présupposés contestables ?
– Peut-on envisager le sujet sous un nouvel angle ?

Ta troisième partie doit faire l’effet d’un coup de théâtre, d’un retournement de situation qui vient résoudre le problème posé par la question.

Par exemple, pour le sujet «  Attendez-vous essentiellement d’un roman qu’il vous plonge dans les pensées d’un personnage ?« , on peut proposer le dépassement suivant :

I – On attend souvent d’un roman qu’il nous plonge dans les pensées d’un personnage
II – Mais un roman n’est pas réductible aux pensées des personnages
III – L’intérêt d’un roman n’est qu’il pas de nous plonger dans les pensées non pas d’un personnage mais d’un narrateur ?

Cette troisième partie est un « coup de théâtre » car elle apporte un nouveau regard sur la question en montrant que le sujet était formulé de façon trop réductrice.

Autre exemple avec le sujet de dissertation « La lecture de romans peut-elle nous apprendre quelques chose de la vie ? »

Plan dialectique possible :
I – La lecture de romans ne semble pas pouvoir nous apprendre quelque chose de la vie.
II – La lecture de romans suscite toutefois l’empathie et peut ainsi amener le lecteur à comprendre quelque chose d’une autre vie.
III – La lecture de romans nous apprend surtout à nous poser des questions essentielles sur la vie.

La troisième partie permet donc de mettre fin à la polémique ou à la querelle que pouvaient susciter les deux premières parties. Elle offre une issue originale à la discussion.

Dernier conseil :

Une bonne synthèse fera indéniablement monter ta note.

Mais si, malgré tout, tu ne parviens pas à trouver matière pour une troisième partie ?

Concentre-toi alors sur tes deux premières parties et passe directement à la conclusion de ta dissertation.

Vouloir faire à tout prix une troisième partie qui « fait la moyenne » des deux premières parties n’est pas une bonne idée : cela ne peut qu’agacer ton correcteur.

Essaie plutôt de proposer un dépassement pertinent dans ta conclusion. Même si ton dépassement n’est pas développé, l’effort pour en proposer un sera toujours apprécié.

Tu travailles le plan de ta dissertation ? Regarde aussi :

Le plan thématique : méthode
Quiz dissertation : saurez-vous trouver le bon plan ?

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Mon but est de te donner des cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 8 ans.

55 commentaires

  • bonjour Amélie j’ai un devoir a rendre pour demain j’aimerai bien que vous m’aidiez s’il vous plait. voila je dois faire une dissertation sur la question suivante:
    la poésie n’a-t-elle pour vocation que d’exprimer des sentiments personnels?
    aidez-moi s’il vous plait merci d’avance

  • Bonjour je dois faire une dissertation en art contemporain
    Ma problématique est la suivante: Le corps dans l’art depuis 1950 a-t-il remplacé les artéfacts?

    Je pense me tourner vers un plan dialectique qui est le suivant:

    I) la matérialisation de l’artiste ne semble pas avoir suppléer les artefacts

    II) Cependant cette matérialité accapare une place importante dans l’art

    III) la matérialité de l’artiste et les artéfacts collaborent entre-eux
    ( cinéma avec les artistes et images de synthèses par exemple, etc… )

    Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ?

  • Bonjour,
    Il est dit dans un commentaire précédent que le nombre de sous-parties doit être égal. Ma question est : est ce que le nombre d’exemple par argument doit l’être aussi ? Si par un exemple j’en ai 3 pour un argument et 1 seul pour le suivant est ce grave ?

    • Bonjour Alice,
      Les nombre de parties et d’arguments/exemples doit être équilibré, mais les professeurs ne comptent pas vos arguments et vos exemples de façon mathématique, le nombre d’exemple dans chaque sous-partie peut donc varier. L’équilibre du devoir se juge de façon globale : les parties doivent toutes être convaincantes – ce n’est donc pas seulement le nombre d’exemples qui compte mais leur qualité.

  • Bonjour Amélie,

    Je dois faire une dissertation dont la question commence par « Dans quelle mesure… ». Donc le plan dialectique s’impose… Je pense avoir mieux compris la synthèse grâce à ton explication mais je ne suis pas sûre de faire la différence entre la synthèse et l’élargissement / ouverture.

    As-tu une technique pour ne pas mélanger les deux ?

    Merci d’avance,

    Théa (1eS)

  • merci beaucoup tes vidéo mon énormément aidé, j’ai donc pensé comme synthèse de dire que : »En définitive il y a d’autre recours plus efficace pour pouvoir dénoncer quelque chose en utilisant des procéder communs a l’apologue telle que »
    qu’est ce une bon début de synthèse d’après vous?

  • bonjour,Amélie
    j’aurai besoin d’aide par rapport a une dissertation dialectique que l’on nous demande de faire le sujet est: le recourd a l’apologue vous semble t il un bon moyen pour dénoncer quelque chose?
    j’ai plutôt bien compris le principe de la these-anti these-synthese mais je n’ai aucune idée de la façon de démarré mon introduction et je ne sais pas du tout comment la reformuler, j’ai également un peut de mal pour la synthése <_<
    merci d'avance

  • Bonjour !! Je tenais tout d’abord à vous remercier, ce blog est une très bonne initiative ! Vous permettez de mieux comprendre les différentes méthodes, avec des explications simplifiées mais toujours clairs 🙂
    Mais j’avoue que je rencontre tout de même une difficulté: Vous dites, pour le 2ème axe, de ne pas simplement exprimer le contraire du premier axe, mais je ne vois pas comment l’interpréter dans mon cas… :/
    Peut-être pourriez-vous m’aider 🙂
    Sujet : Nerval écrit :  »Je suis le ténébreux, le veuf, l’inconsolé… »
    Problématique (donnée): Cette phrase peut-elle définir le poète ?
    Plan :
    I/ Oui, elle peut définir le poète triste, veuf ou malheureux.
    II/ Non, elle ne définit pas les poètes heureux, bien dans leur peau.
    III/ Elle ne définit pas forcément les poètes qui ne partagent aucun sentiment dans leurs poèmes.

    Merci d’avance pour ce que vous pourrez m’apporter,
    Cordialement.

    Une élève de 1èreS

    • Je ne peux pas faire de l’aide aux devoirs dans les commentaires. Tu vois toutefois toi-même le souci : ton 2e axe n’est pas une nuance mais une opposition au 1er axe qui ne permet pas de faire évoluer la réflexion. Pourquoi décréter qu’il existe deux catégories de poètes, le poète malheureux et le poète heureux ? Ce sont des catégories que tu inventes par envie de créer des oppositions imaginaires pour ta dissertation. Ta dissertation te demande de réfléchir à une définition du poète. Ne cherche pas à créer des catégories fictives, mais aide-toi des poètes et poèmes que tu connais pour réfléchir à la question posée.

  • bonjour,
    je n’ai pas très bien compris dans un plan dialectique il vaut mieux donner la réponse et après donner les arguments ou l’inverse?
    merci d’avance.

  • Bonjour,
    tout premièrement je souhaite vous remercier pour ce cours très limpide.
    Je suis en train de faire une dissert sur « Les comédies ne sont elles faites que pour faire rire ? » j’ai déjà rédigé ma P1 : Oui, les comedies sont faites pour faire rire et ma P2 : Cependant elles ont d’autres fonctions (moraliste/sociale et politique…) en 3 sous parties chacune etc. Je souhaiterais faire un dépassement mais mes deux premieres parties sont deja tres fournies je n’ai donc pas énormement de pistes. Voila mes questions :
    Est ce problematique si je ne fais qu une ou deux sous parties ?
    Que pensez vous de dire que les genres ne sont pas si tranchés, qu’il y a un peu de tragique/dramatique dans les bonnes comedies. Que les meme sujets peuvent etre traités dans comedies comme tragedies mais que cest le regard qu’on lui porte qui lui donne du sens. La comedie est un genre complexe et a part entiere refletant les moeurs et la societe. Que l’on ne peut donc pas dire qu’elles ne sont faites « que » pour faire rire ou meme pour une autre fonction.
    Avez vous d’autres pistes ? Merci beaucoup d’avance 😉

  • Merci Amélie, pour ta réponse si rapide !
    J’ai trouvé ceci :  » Oui, la raison n’a jamais fait séché une larme car celle-ci n’apaise pas le sentiment de tristesse, » et en deuxième : « Toutefois, la raison suscite une marque de vérité. »
    Quand penses-tu ?

    Je te remercie.

  • Bonjour Amélie, je suis en DAEU option A et j’ai découvert ton site qui explique merveilleusement bien la dissertation, corpus etc. Je t’en remercie d’ailleurs ! Actuellement je dois faire une dissertation sur une problématique qui est « La raison n’a jamais fait séché une larme? » je pense utiliser le plan dialectique qui est plus simple pour moi. J’ai trouvé en première partie : Oui, la raison n’a jamais fait sécher une larme. (j’ai fait très simple) En deuxième partie, pour éviter le plan schizophrène, je pensais à mettre: « Toutefois, la raison suscite ..  » et je n’arrive pas à finir cette deuxième partie, j’ai du mal avec la problématique, ça ne me parle pas. Que me conseilles-tu ? Comment dois-je m’y prendre pour distinguer cette deuxième partie?
    Merci à toi.

    • Bonjour Sophie,
      Je ne peux pas faire de l’aide aux devoirs dans les commentaires de ce site, mais tes difficultés à trouver une nuance viennent du fait que tu n’as pas encore cherché de justification à tes idées principales. Par exemple : « Oui, la raison n’a jamais séché une larme car… ». Il faut alors que tu réfléchisses à un argument principal. Il sera ensuite plus simple et logique d’y apporter des nuances.

  • Bonjour,

    Donc en dissertation la thèse se résume à oui et l’antithèse à oui mais…?
    Ou peut-on faire une thèse avec non et une antithèse avec non mais…?

    • Bonjour Julie,
      La première partie de ta dissertation (plan dialectique) peut aller dans le sens d’un oui ou d’un non. Les deux sont possibles et l’antithèse apportera donc une nuance à cette première réponse.

  • Bonjour je suis étudiant en audit et contrôle de gestion et j’apprecie beaucoup ce site et j’ai un sujet qui m’embête un peut. Pouvez-vous m’aider à le décortiquer? Le sujet est: les techniques de communication quels enjeux et défis pour l’auditeur?

  • bonjour,

    je voudrais savoir si mon plan pour ma dissert est bien
    problematique : si la représentation est indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théâtre ?
    I) la représentation n’est pas indispensable
    II) toutefois la représentation théâtrale permet de mieux comprendre la pièce de théâtre

    Merci

  • Bonjour,

    J’ai une petite question lorsque l’on nous dit pour l’introduction qu’il faut analyser le sujet est ce obligatoire ? Etant donné qu’elle est claire .

    Merci d’avance

  • Bonjour Amélie,
    J’ai un sujet de dissertation qui est le suivant : « Pensez-vous que le théâtre est divertissement? Peut-il avoir d’autres fonctions? » et, je voulais savoir si le plan dialectique est le celui qui conviendrait le mieux? (avec du thématique aussi car il faut chercher d’autres fonctions :3)

  • Amélie, j’adore ton site web. Il explique très clairement tout dont j’ai besoin de savoir. J’aissais d’apliquer ton stratégie pour la dissertation à mon sujet: Les auteurs du XII e siècle affirmaien souvent vouloir plaire et instruire. Ces deux finalités sont-elles compatibles?
    J’ai choisi un plan dialectique: -Oui: Elles sont compatibles
    -Mais: Les deux finalités peuvent se trouver séparées.
    Est-ce correct?

    • Ton sujet se prête en effet à un plan dialectique, ton es dans la bonne logique de raisonnement. Mais attention dans la 2ème partie à ne pas faire de hors sujet : on ne te demande pas si ces deux finalités sont parfois séparées, on te demandent si elles sont ou non compatibles.

      • Merci pour ton aide, mais j’ai une autre petite doute. dans ma première partie j’ai déja trouvé les exemples(fables de La Fontaine, candide et l’École des Femmes) pourtant je n’ai pas d’arguments . les exemples peuvent être à la fois exemples et arguments ou pas?

  • Bonjour ! Tout d’abord, merci beaucoup pour tout ce que vous faites ! Je suis en première L et votre site m’a beaucoup aidé tout au long de l’année !
    Vu que le bac écrit de français est demain, je voulais refaire un point sur la méthodo et en voyant votre article je me suis rappelé que ma prof de français nous a dit qu’en 1ère, on n’est pas obligé de faire trois axes pour une dissertation. Cependant, dans vos plans je vois que vous faites trois axes ^^ Tout au long de l’année, j’ai fait des plans en deux axes et du coup, je me demandais quelle est la meilleure structure à adopter, s’il vous plait ? ^^

  • Bonjour,
    Je suis en classe de première ES, pour moi le Français était une énigme, je ne pensais pas que l’on pouvait « réviser » une dissertation ou un commentaire, tu as su me prouver le contraire avec ton site. Il est géniale, je l’ai conseillé à beaucoup de mes amis qui eux aussi avaient des difficultés et ils ont adoré!
    Demain, jour J, je pars confiante je te remercie !

  • bonjour amélie,
    ton site est vraiment impressionnant je suis professeur de français(secondaire qualifiant) au Maroc et je cesse pas de fréquent ce beau site je n’ai qu’ à te dire bon courage!

  • Bonsoir Amélie,

    Merci beaucoup pour ton site, il est génial. J’ai vu que tu avais fait tes pronostics pour le bac de français 2013. Quel thème tombera-t-il selon toi cette année ( a le plus de chances statistiquement ) pour les ES ?

  • Bonjour Amélie et merci pour ces informations que vous me donnez durant l année.Je voulais savoir je suis en première s et durant l année j ai toujours pris la dissertation.Ainsi, je voudrais savoir comment réviser ce sujet d écriture pour que le jour j je sois inspire au mieux.Quels conseils pourriez vous me donner ?

  • Bonjour, je suis élève de seconde général et vos explication m’aide beaucoup.
    Toutefois, demain j’ai une dissertation à faire, le sujet sera sûrement sur le roman ou le théâtre, quel plan vaut il mieux choisir ? merci

  • Je viens de lire cet article sur la dissertation qui j’avoue n’est pas mon sujet de prédilection mais si j’ai bien compris la synthése dans un plan dialectique n’est pas obligatoire? (Merci beaucoup en tout cas pour ce site génial)

  • Bonjour, tout d’abord je tiens a vous remercier pour votre site.
    Ensuite, j’ai une question pour une dissertation que je dois rendre ce lundi. Le sujet etait: L’attente est l’element fondamental de tout le theatre contemporain. Vous discuterez cette affirmation en vous aidant des textes lus et etudies. J’ai optée pour un plan dialectique: certes l’attente est un element fondamental mais il y en a d’autres. Seulement les autres eleves de ma classe pensent qu’il ne faut pas de plan dialectique. Ai je raison ou dois je tout refaire? Merci de votre réponse car je suis un peu paniquée..

  • Bonjour Madame.
    Je suis en première ES.
    J’ai une dissertation à faire et la questions est « Pensez-vous qu’une argumentation indirecte puisse nuire ou au contraire contribue efficacement à la réflexion critique du lecteur? » je n’arrive pas a faire mon plan. Je suis perdus, je pourrais avoir votre aide?

  • J’ai fait énormément de recherches , j’avais pensé faire une introduction ( phrase d’accroche ) en définissant ce qu’est l’anthropologie ( terme complexe à définir) . Ensuite , dans une première partie j’aurais dit « Oui , la littérature est une réflexion anthropologique. Je me serais ainsi appuyé sur des écrits de Claude Levi-Strauss ( « Tristes tropiques » et « race et histoire ») , peut-être sur le darwinisme aussi avec l’origine des espèces et je me serais aussi appuyé sur « La controverse de Valladolid » que j’ai étudié en cours , je fais donc le lien avec mon cours car la controverse est une réflexion sur l’humanité des Indiens. Après en seconde partie , je suis peu sûr de ce que je veux faire. Peut-être devrais-je simplement dire que la littérature n’est pas toujours une réflexion anthropologique et que toutefois, elle sert à divertir, au lecteur de s’évader (fictions…). Et en troisième partie , pour terminer je finirais par un « dépassement » comme tu le préconises mais je ne sais pas encore lequel…Voilà 🙂 . J’espère avoir une réponse au plus vite et éventuellement des pistes , conseils car je suis vraiment perdu sur ce sujet.

    Merci beaucoup à toi et à ton site, Marie.

    • Bonjour Marie,
      Excuse-moi de ne pas t’avoir répondu avant, tu as sans doute dû terminer ton devoir maintenant. Je reçois énormément de demande pour de l’aide aux devoirs et il m’est impossible de vous répondre à chacun de façon personnalisée et dans les temps. Lorsque vous avez besoin d’une aide sur un devoir très précis, il faut mieux s’orienter vers un forum d’aide aux devoirs. J’espère que tu t’en es quand même bien sortie ! A bientôt.

  • Bonjour Amélie,

    Merci beaucoup pour ton site, il est super pour apprendre la méthodologie des épreuves au baccalauréat !
    Cela m’a vraiment permis de progresser, toujours à mon rythme 🙂 . Outre ce message de remerciement , je souhaite te faire part de mon sujet de dissertation, à rendre très bientôt : « La littérature est-elle une réflexion anthropologique ? ». Voilà, cela fait déjà quelques jours que je butte sur ce sujet. Je suis pas très bonne en dissertation et j’aimerais que tu m’aides, me donnes des pistes pour ce sujet qui me semble très compliqué ^^.

    Merci encore pour ton site. Marie

  • Bonjour , merci pour ce site , enfin des explications claires et efficaces , je passe le bac de français à la fin de cette année et suis beaucoup plus sereine après la découverte de ce blog. J’ai gagné directement 3-4 points en commentaire après l’application de cette méthode, même si a chaque fois on me répète que mes axes de lectures ne sont pas recevables/ pas pertinents , je ne sais pas si il existe une astuce pour cela 😀 ( Je suis à 11-12/20 à présent )
    J’ai une question à vous poser pour une dissertation sur la poésie : Est-ce qu’une fable peut-être considérer comme un poème , ou du moins , est-ce que je peux illustrer un argument par une fable en exemple ?

    Clémence 1ère S 🙂

    • Bonjour Clémence,
      Merci beaucoup pour ton message et bravo pour cette progression : c’est déjà pas mal en quelques semaines 🙂
      Une fable qui suit une structure poétique, comme les Fables de la Fontaine par exemple, peut être considérée comme un poème et donc illustrer un de tes arguments. Bon courage pour ton devoir et bonnes fêtes !

  • Bonjour, je suis maman d’un eleve de premiere et j’adore votre site. Grace a vous des notions qui semblent si compliquees et nebuleuses dans les manuels et les cours des profs deviennent simples et comprehensibles. Moi-meme qui a du faire des dissertations au lycee et en prepa , je comprends enfin le plan dialectique! Mille mercis!

    • Bonjour Hélène,
      Je suis en effet convaincue qu’il n’y a rien qui ne puisse être expliqué simplement, d’où ce site ! En tout cas merci pour votre message. Cela me fait toujours plaisir de lire le retour d’un parent. A bientôt.

    • Bonjour Marjorie,
      La notion de dépassement est en effet un peu difficile à comprendre; c’est pourtant un aspect important si on veut obtenir une bonne note en dissertation.
      Dans un plan dialectique, tu vas évoquer une thèse (première partie) puis ta vas la nuancer (deuxième partie). La thèse et l’antithèse sont donc deux jugements qui se confrontent. En troisième partie (ou éventuellement en conclusion), il faut essayer de dépasser cette confrontation. Pour cela, il faut le plus souvent évoquer d’autres problèmes soulevés par le sujet qui permettent d’élargir la réflexion.

  • Je suis en 1ère L et je trouve ton site génial ! C’est très clair, très bien expliqué et on comprend beaucoup plus vite en lisant ton blog. Ça fait plusieurs mois que je viens régulièrement et je n’ai pas l’habitude de laisser des messages, mais ton site est tellement utile que je tenais a te remercier personnellement pour toutes ces astuces que tu donnes et qui nous aide ! 😀

Répondre à Elliot X