Manon Lescaut, l’abbé Prévost : fiche de lecture

Tu passes le bac de français ? CLIQUE ICI et deviens membre de commentairecompose.fr ! Tu accèderas gratuitement à tout le contenu du site et à mes meilleures astuces en vidéo.

Voici une fiche de lecture complète (résumé et analyse) du roman Manon Lescaut de L’abbé Prévost au programme du bac de français avec le parcours « Personnages en marge, plaisirs du romanesque » .

Manon Lescaut ne représente que le 7ème tombe des Mémoires d’un jeune homme de qualité, mais il s’agit sans conteste de l’œuvre la plus connue de l’abbé Prévost.

Ce succès est certainement dû au mélange des genres qui confère à cette œuvre une richesse exceptionnelle.

L’histoire du chevalier des Grieux tient en effet à la fois de la tragédie classique, du roman d’aventure et du roman d’analyse psychologique. C’est aussi une œuvre à dimension morale, qui vise à mettre en garde contre les ravages de la passion amoureuse.

Analyse d’extraits de Manon Lescaut :

Qui est L’Abbé Prévost ?

Né en 1697, Antoine-François Prévost mène une vie riche en péripéties, ponctuée de scandales et de fugues successives.

Il embrasse, en 1721, une carrière ecclésiastique et commence à rédiger, en 1728, Mémoires d’un jeune homme de qualité.

Mais il rejette la vie religieuse, fuit en Angleterre, puis en Hollande où il se lie avec Hélène Eckhard, une aventurière. Il rédige alors l’Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut, un roman à forte composante autobiographique.

Il retourne à Londres en 1733 et fonde un journal, puis revient en France où il est emprisonné pour dettes (1734), avant de devenir aumônier du prince Conti en 1736. Il décède en 1763 à Courteuil.

Comment résumer Manon Lescaut ?

Le chevalier des Grieux narre au marquis de Renoncour le récit de sa passion amoureuse pour Manon Lescaut.

À 17 ans, le chevalier des Grieux s’éprend de Manon, jeune femme destinée par ses parents au couvent. Il devient son amant et fuit la maison familiale.

Mais Manon le trompe. Enlevé par ses parents, le chevalier reprend des études brillantes et devient l’abbé des Grieux. Néanmoins, il succombe à nouveau aux charmes de Manon venue lui rendre visite et part s’installer avec elle à Paris.

Les péripéties s’enchaînent à un rythme effréné : le frère de Manon, un brigand, vient s’installer avec eux, convainc Manon de jouer de ses charmes pour obtenir de l’argent et pousse le chevalier des Grieux au jeu, à la tricherie et au vol.

Pris en flagrant délit, les deux amants sont emprisonnés, mais parviennent à se libérer, tuant un garde au passage.

Les deux jeunes gens s’installent à Chaillot mais Manon, attirée par l’argent et le luxe, conduit des Grieux à manigancer un plan avec elle pour tirer profit du fils de G* M* qui tente de la séduire.

Leur plan échoue et ils sont arrêtés. Manon est déportée en Louisiane. Le chevalier des Grieux la suit en Amérique, se bat en duel contre le fils du Gouverneur qui veut épouser Manon, et fuit avec cette dernière la Nouvelle Orléans.

La jeune femme succombe néanmoins dans le désert. Des Grieux, éprouvé et inconsolable, est rejoint par son ami Tiberge et retourne en France où il apprend la mort de son père.

Tu peux lire un résumé détaillé de Manon Lescaut ici.

Quels sont les thèmes importants dans Manon Lescaut ?

La passion amoureuse

La passion amoureuse est la force qui domine le Chevalier des Grieux durant tout le roman.

L’amour est assimilé au bonheur comme en témoigne le champ lexical de la tendresse, omniprésent dans le récit, mais il est aussi placé sous le signe de la destruction et de la tragédie. L’amour agit en effet comme une fatalité, un destin funeste dont des Grieux ne parvient pas à se défaire.

Ainsi, chaque fois qu’un événement le sépare de Manon (la tromperie de Manon avec M. de B., avec M. G*** de M***, la prison…), le désir les unit de nouveau.

La passion est aussi pourvoyeuse d’illusion car des Grieux, aveuglé par ses sentiments, ne voit plus le libertinage de Manon.

L’amitié

L’amitié est un thème abordé à travers la figure de Tiberge.

Ce dernier offre un miroir vertueux et chrétien à des Grieux. Son amitié est héroïque car elle résiste aux nombreuses déceptions occasionnées par les déviances morales de son ami.

Quant au chevalier, s’il réprouve avec ironie les « harangues apostoliques » de son compagnon, il n’en reste pas moins fidèle à Tiberge qui lui sert de boussole dans ce roman en perpétuel mouvement.

Le tiraillement de l’âme humaine

L’abbé Prévost analyse dans ce roman les paradoxes de l’âme humaine.

Selon lui, l’homme est tiraillé entre l’idéal religieux et moral et l’attraction vers le plaisir. Ce tiraillement intérieur, propre à tous les hommes, est symbolisé par les personnages de des Grieux et Tiberge. Ainsi, Tiberge incarne la vertu tandis que des Grieux symbolise l’attrait pour la luxure.

Cette tension se manifeste aussi physiquement, à travers les « larmes » qui traduisent des états contradictoires : la joie, la tristesse, la mélancolie, le désespoir. Ce sont ainsi des « torrents de larmes » qui sont versés par le chevalier des Grieux.

Le libertinage

Ce roman met en scène le libertinage des mœurs et la corruption qui règnent en France au début du 18ème siècle.

Manon, femme fatale, incarne le libertinage : « Manon était passionnée pour le plaisir ; je l’étais pour elle » dit des Grieux.

Durant tout le roman, le jeune homme ne cherche qu’à satisfaire les plaisirs matériels de Manon : son goût pour l’opéra, pour les divertissements, sa recherche du confort.

La jeune femme se plaît à élaborer des stratégies de tromperie pour dépouiller ses soupirants. Elle n’est pas touchée par les vertus de la religion, contrairement à des Grieux qui est tiraillé entre vice et vertu.

Le bonheur

La question du bonheur, centrale dans les écrits du 18ème siècle, est déjà présente dans Manon Lescaut.

Le bonheur y est assimilé à une vie simple, à une tranquillité de l’âme, à l’absence d’hostilités de la part des autres hommes.

Cette sérénité est impossible à Paris où la menace et la corruption règnent constamment. Paris incarne le lieu de la tromperie et du libertinage.

Le bonheur semble en revanche accessible dans le Nouveau Monde qui offre la promesse d’une vie purifiée des tentations libertines : « L’innocence de nos occupations et la tranquillité où nous étions continuellement servirent à nous faire rappeler insensiblement des idées de religion. »

Même Manon semble se laisse gagner par la conception chrétienne du bonheur comme le suggère sa joie face à la perspective du mariage.

Quelles sont les caractéristiques de l’écriture de l’abbé Prévost ?

Le succès de ce roman tient en partie au mélange des genres et des tonalités qui crée une vive impression sur le lecteur.

Manon Lescaut est d’abord un roman-Mémoires, c’est-à-dire un récit fictif présenté sous forme de Mémoires.

Il comprend des récits enchâssés : le narrateur rencontre des Grieux qui lui fait l’exposé de ses aventures. Cet enchâssement crée une architecture complexe, vivante, qui relève d’une esthétique baroque.

L’abbé Prévost emprunte ensuite aux techniques du roman d’aventures : fugues, tromperies, vols, meurtres, incarcérations, évasions…. La richesse des péripéties place le roman sous le signe du rebondissement et du coup de théâtre.

Le lyrisme demeure toutefois le registre dominant : il permet au chevalier des Grieux d’évoquer son désir fou pour Manon : « Son esprit, son cœur, sa douceur et sa beauté formaient une chaîne si forte et si charmante, que j’aurais mis tout mon bonheur à n’en sortir jamais. »

Mais il ne faudrait pas oublier la visée morale de ce roman qui met en garde contre les passions. L’écriture de l’abbé Prévost, lorsqu’elle s’exprime par aphorisme, se rapproche ainsi parfois de celle des moralistes du 17ème siècle, comme La Bruyère ou La Rochefoucauld : « La plupart des grands et des riches sont des sots ; cela est clair à qui connaît un peu le monde. Or il y a là-dedans une justice admirable. »

Que signifie le parcours « Personnages en marge, plaisirs du romanesque » ?

Dans ce roman, L’Abbé Prévost ne s’intéresse pas à des figures héroïques aux actions sublimes mais à des personnages en marge.

Pourquoi ?

Les personnages en marge permettent de mieux peindre l’âme humaine et leur déchéance progressive constitue un moteur de l’action romanesque.

Des Grieux et Manon : des personnages en marge

Dans Manon Lescaut, les personnages sont en marge car ils ne parviennent pas à se conformer à la vie morale et réglée qui est attendue d’eux.

Des Grieux, chevalier, appartient par son père à une lignée héroïque, morale et chrétienne du 17ème siècle.

Mais l’amour éprouvé pour Manon le marginalise. Sa marginalité est d’abord intérieure : incapable d’être un bon chrétien, il ne peut lutter contre la tentation du péché et des plaisirs.

Puis cette marginalité devient sociale : il passe d’un statut noble à celui d’un déclassé, désargenté et renié par son père. 

Cette déchéance est un ressort romanesque puissant qui tient le lecteur en haleine. Le noble des Grieux va-t-il se laisser entraîner dans cette chute ? Va-t-il se ressaisir ? Va-t-il renoncer à son amour pour Manon ?

Manon est quant à elle en marge de la docilité et de la pudeur attendue d’une jeune fille à cette époque. Amoureuse des plaisirs, de la variété, du mouvement, de la ville parisienne, son inconstance est l’un des moteurs du roman. C’est en effet pour la satisfaire que des Grieux va se lancer dans des aventures risquées.

Un univers social marginal

Le roman nous entraîne également vers un univers social marginal, notamment à travers le frère de Manon, qui vit de larcins et de tromperie.

Cet univers suscite la curiosité du lecteur pour un milieu éloigné du sien qu’il considère comme un espace de péché et de tentations.

Une sorte de normalisation à la fin du roman

Cette marginalisation est toutefois suivie à la fin du roman d’une sorte de normalisation.

En effet, une fois en Amérique, les deux personnages reviennent à une vie plus vertueuse comme le suggère leur souhait de se marier.

Paradoxalement, l’exil mène à un apaisement intérieur qui permet aux personnages de se retrouver.

Pour aller plus loin :

Tu peux faire des parallèles avec de multiples romans qui retracent la chute de leurs protagonistes. Par exemple :

Print Friendly, PDF & Email

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Sur mon site, tu trouveras des analyses, cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 9 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2022 aux éditions Hachette.

un commentaire

Laisse un commentaire !