Comment (bien) analyser un sujet de dissertation

comment analyser un sujet de dissertationLa dissertation au bac de français est un exercice très méthodique (voir ma méthode de la dissertation).

À la découverte de ton sujet, ne cherche donc surtout pas à te jeter tête baissée dans un plan sans avoir au préalable analyser chaque mot du sujet au brouillon.

L’analyse du libellé du sujet n’est jamais une perte de temps.

Au contraire, c’est une étape essentielle à la compréhension du sujet, étape qui te permettra d’éviter le hors-sujet.

Voici 5 réflexes simples à mettre en place au début de l’épreuve pour analyser ton sujet de dissertation :

1 – Délimite les frontières du sujet

Au bac de français, un sujet de dissertation porte rarement sur la littérature en général (même si cela arrive parfois).

Le sujet est souvent limité à un genre littéraire (roman, théâtre, poésie). Est-ce le cas de ton sujet ?

Le sujet comporte-t-il d’autres limites ? Concerne-t-il par exemple une époque précise ?

Prenons le sujet suivant :

Le romancier doit-il nécessairement faire de ses personnages des êtres extraordinaires ?

Quelles sont les frontières de ce sujet ? Le roman, et uniquement le roman.

Tu ne dois donc mobiliser que des œuvres romanesques pour répondre à cette question.

L’expression « personnage extraordinaire » te fait penser à Don Juan de Molière ou au Figaro de Beaumarchais ?

STOP !

Dom Juan et Le mariage de Figaro sont des pièces de théâtre… Si tu les évoques dans un sujet sur le roman, tu serais hors-sujet.

Reviens aux limites de ton sujet : le roman.

2 – Définis les mots clés

Prends le temps d’expliquer les notions importantes du sujet en leur trouvant des synonymes et des antonymes, en essayant de reformuler le sujet.

Parfois le sujet paraît tellement simple que les élèves ne voient pas l’intérêt d’en définir les termes. C’est une erreur !

Tu es au lycée et les questions de dissertation demandent plus de réflexion que tu ne l’imagines.

Si le libellé du sujet fait référence à des concepts abstraits ou à des notions littéraire, définis-les : apologue, focalisation, mise en scène…

Même quand les termes paraissent simples, il faut les clarifier.

Prenons la question suivante :

Le romancier doit-il nécessairement faire de ses personnages des êtres extraordinaires ?

Certes, la question ne comprend aucun mot compliqué, mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas réfléchir à chaque terme pour en déployer tout le sens.

Au brouillon, commence par définir l’adjectif « extraordinaire » :

Définition d’extraordinaire : hors-norme, hors du commun. Des êtres extraordinaires sont des êtres qui ne ressemblent pas au commun des mortels, qui ont des capacités ou des destinées exceptionnelles.

Puis cherche des antonymes, c’est à dire des contraires :

Contraires d’extraordinaire : ordinaire, banal, commun, qui ressemble à beaucoup d’autres.

Chercher des synonymes et des antonymes est un bon point de départ pour trouver des idées.

On s’arrête là ? Non, poussons un peu plus loin ! L’adjectif extraordinaire a-t-il des connotations ? Lesquelles ?

Spontanément, on a tendance à penser que l’adjectif « extraordinaire » est connoté positivement. Un personnage extraordinaire aurait des qualités positives exceptionnelles.

Mais si on y réfléchit, des qualités extraordinaires sont-elles toujours positives ?

Ce n’est pas si évident…

Un héros qui incarne le mal ou la perversion, comme Mme de Mertueil dans Les Liaisons dangereuses de Laclos, est aussi un personnage extraordinaire. Extraordinaire dans sa capacité à faire le mal…

Finalement, un personnage extraordinaire se distingue des êtres ordinaires, en bien ou en mal.

Vois-tu tout ce qu’on parvient à extraire de l’adjectif « extraordinaire » si on se penche dessus quelques minutes ?

Définir les termes importants du sujet permet de mettre le doigt sur la portée et les enjeux du sujet.

Chaque mot est comme un bout de ficelle qui dépasse d’une pelote. Il faut l’attraper et le tirer pour dérouler la pelote.

3 – Fais le lien avec l’œuvre intégrale et le parcours

Le sujet de dissertation porte toujours sur l’une des œuvres intégrales et parcours que tu as étudiés dans l’année.

Mobilise tes connaissances sur l’œuvre intégrale pour comprendre le sujet et trouver des pistes de réflexion :

  • Quel est le lien entre le sujet et l’œuvre intégrale ? Quel est le lien avec le parcours ?
  • En quoi ce sujet te permet-il de mettre en valeur tes connaissances sur l’œuvre intégrale et le parcours ?
  • Le sujet fait-il référence à des passages ou une citation de l’œuvre intégrale ?

Ces questions devraient t’aider à mieux cerner les enjeux du sujet et à te donner des pistes pour bâtir ton plan.

4 – Demande-toi si le sujet contient un présupposé

Les sujets du bac contiennent très souvent des présupposés, c’est à dire des informations sous-entendues par la question. Ces informations ne sont pas dites explicitement : elles sont suggérées par le sujet.

Or des présupposés peuvent être discutés, contestés, critiqués, confirmés.

Reprenons la question :

Le romancier doit-il nécessairement faire de ses personnages des êtres extraordinaires ?

Y a t-il un présupposé ?

Oui !

Ce sujet sous-entend que le romancier fait de ses personnages des êtres extraordinaires. Or ce présupposé est discutable. C’est une piste de réflexion.

5 – Étonne-toi devant le sujet

La meilleure façon d’envisager toutes les facettes du sujet est de te poser des questions sur le sujet.

Un sujet de dissertation doit susciter ton étonnement.

Joue le jeu et note au brouillon toutes les questions et questionnements que fait naître la lecture du sujet.

Par exemple, pour le sujet « Le romancier doit-il nécessairement faire de ses personnages des êtres extraordinaires ? », on peut s’étonner et se poser les questions suivantes :

  • Pour quelles raisons le romancier ferait de ses personnages des êtres extraordinaires ? 
  • Qu’apportent des personnages extraordinaires à un roman ? 
  • Est-il nécessaire de faire de ses personnages des êtres extraordinaires ? Le lecteur ne s’intéresse-t-il pas aussi à des personnages ordinaires ? 
  • Qu’apportent des personnages banals, communs, à un roman ?

Laisse venir à toi toutes les questions, ne te mets aucun filtre : interroge le sujet, étonne-toi.

Quand on se pose des questions face à un sujet ou une citation, une réaction quasi alchimique se produit : le sujet qui paraissait sans intérêt comme un bout de métal se transforme en mine d’or

La méthode de l’étonnement ne sert pas qu’en français. C’est une des clés de la réussite dans TOUTES les matières.

Elle permet de soulever les problèmes du sujet, en extraire la thèse, la problématique mettre ton cerveau en route pour la recherche des matériaux nécessaires au développement.

Tu cherches une méthode de la dissertation ? Regarde aussi :

L’introduction de la dissertation (méthode)
La conclusion de la dissertation (méthode)
Le plan de ta dissertation
Exemple de dissertation

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Mon but est de te donner des cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 8 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon ouvrage Réussis ton bac de français 2020 aux éditions Hachette.

Laisse un commentaire