Spleen, Baudelaire : 4 problématiques pour l’oral de français

spleen baudelaire problématiques oral de françaisVoici quatre problématiques possibles à l’oral de français sur le poème « Spleen IV » de Baudelaire.

Pour rappel, je vous ai proposé le plan de commentaire suivant pour « Spleen » :

I – La description d’un état moral
II – Les caractéristiques du spleen baudelairien
III – Une souffrance insurmontable

Cliquez ici pour accéder au commentaire composé de « Spleen » de Baudelaire.

Voici quatre problématiques possibles.

Comme d’habitude, je garde le même plan et je l’adapte à la problématique.

Comment ce poème définit-il le spleen ?

Baudelaire définit le spleen comme un mal de vivre profond. Tout d’abord, il établit une correspondance entre son état moral et un paysage lugubre afin de suggérer au lecteur son mal être (I). Ensuite,  il a recours à un réseau d’images fortes afin d’évoquer les caractéristiques du spleen : oppression qui pèse sans fin, angoisse, désespoir (II). Enfin, l’intensité croissante du poème exprime l’ampleur insurmontable du spleen de Baudelaire. (III)

En quoi l’évocation des sentiments de Baudelaire est-elle originale ?

L’évocation des sentiments de Baudelaire est originale dans ce poème. En effet, Baudelaire établit tout d’abord une correspondance entre son état moral et un paysage lugubre afin de suggérer au lecteur son mal être (I). Ensuite,  il a recours à un réseau d’images fortes afin d’évoquer les caractéristiques du spleen (II). Enfin, l’intensité croissante du poème exprime l’ampleur de la crise intérieure de Baudelaire. (III)

Comment se manifeste la douleur du poète?

Baudelaire manifeste tout d’abord sa douleur en établissant une correspondance entre son état moral et un paysage lugubre (I). Il a ensuite recours à un réseau d’images fortes pour suggérer son mal-être (II). L’intensité de sa douleur est telle que la souffrance de Baudelaire apparaît à la fin du poème insurmontable (III).

Quelles sont les caractéristiques du monde dans lequel le spleen entraîne Baudelaire ?

Baudelaire établit une correspondance entre son état moral et un monde lugubre afin de suggérer au lecteur son mal être, son spleen (I). Ce monde est décrit grâce un réseau d’images fortes qui évoquent les caractéristiques du spleen : oppression qui pèse sans fin, angoisse, désespoir (II). Les caractéristiques de ce monde sont telles que le spleen de Baudelaire apparaît insurmontable (III).

Pour aller plus loin :

Spleen IV, Baudelaire : le texte

7 commentaires

Laisse un commentaire