Claude gueux, Victor Hugo : résumé

claude gueux victir hugo résumé Voici un court résumé et une analyse de Claude Gueux, de Victor Hugo.

Claude Gueux, résumé :

Claude Gueux est un pauvre ouvrier de Paris, qui vit avec sa femme et son enfant.

C’est un travailleur journalier : il ne trouve du travail qu’au jour le jour, et est très peu payé.

Un hiver, le travail manque, et il vole du pain pour nourrir sa famille.

Pour ce vol, il est condamné à 5 ans de prison, à Clairvaux.

Plus que sur la peine de mort, Victor Hugo fait avec Claude Gueux un livre sur la prison. A l’époque, elle est vue comme un progrès, parce qu’elle permet d’affiner les peines infligées aux condamnés, qui partaient avant directement au bagne, ou se faisaient couper les mains.

Pourtant, le récit montre que le système carcéral ne marche pas : une peine de 5 ans de prison pour avoir volé un peu de pain n’est pas appropriée.

En prison, Claude Gueux devient rapidement un meneur que ses codétenus admirent.

Mais il est détesté par le directeur, M. D… Ce personnage a un rôle paternaliste pour les prisonniers, parce que la prison est aussi un lieu de condamnation morale : on apprend aux condamnés à avoir honte de leurs crimes et à réapprendre les règles de la société.

Or ce mécanisme n’a pas de sens pour Claude Gueux qui est sorti de la société parce qu’elle ne lui donnait pas assez de travail pour survivre.

Claude Gueux a toujours faim : Victor Hugo explique que les prisonniers sont extrêmement mal nourris par rapport au travail qu’ils fournissent (ils sont utilisés par les entreprises et par l’Etat comme une main d’œuvre très peu chère, voire gratuite).

Il rencontre alors Albin, un autre prisonnier qui partage sa ration de pain avec lui pour l’aider à garder des forces.

Mais le directeur M. D… se rend compte de cette proximité des deux personnages, et pour se venger de Claude, transfère Albin dans un autre quartier.

Claude Gueux réclame plusieurs fois le retour de son ami, en expliquant qu’il ne voit pas quel mal il y a à avoir une personne agréable près de lui. Le directeur refuse toujours, sans donner de motif.

Claude Gueux fait un monologue célèbre où il juge le directeur devant tous les prisonniers : il le condamne à mort, et exécute la sentence en tuant le directeur à coups de hache.

Il cherche ensuite à se suicider, mais n’y parvient pas.

Il est donc à son tour jugé et condamné à mort. On lui propose de passer en cassation, mais son recours est refusé.

À la fin du récit, Claude Gueux est guillotiné.

Claude Gueux : analyse

À travers le parcours de Claude Gueux, Victor Hugo met en évidence les lacunes du système théoriquement philanthropique qu’est la prison au XIXe siècle et qu’il avait déjà dénoncé dans Le dernier jour d’un condamné en 1828..

Emprisonné pour vol, comme Jean Valjean le sera dans Les Misérables, Claude Gueux est lourdement condamné. Un vol simple, sans circonstance aggravante, peut entrainer à l’époque de un à cinq ans de prison : Claude Gueux est condamné à la peine maximale pour un vol destiné à faire vivre sa famille (5 ans).

Or c’est l’enfer carcéral qui fera de lui un criminel. Dans ce texte, Victor Hugo pose la question de la responsabilité de l’Etat. Claude Gueux est-il vraiment un criminel ? Ne l’est-il pas devenu parce que la société n’a pu lui offrir de place ?

Tu étudies Claude Gueux ? Regarde :

Le dernier jour d’un condamné, incipit : lecture analytique
Tous les résumés
Ruy Blas : résumé
Le rouge et le noir : résumé chapitre par chapitre
Strophes pour se souvenir, Aragon : commentaire
Manon Lescaut, Prévost : résumé

14 commentaires

Laisse un commentaire