Le Rouge et le Noir, Stendhal : résumé

le rouge et le noir résumé par chapitreVoici un résumé chapitre par chapitre du Rouge et le Noir de Stendhal (1830)

Pour aller plus loin, va voir ma fiche de lecture du Rouge et le Noir (fiche de lecture complète avec analyse du contexte, des thèmes et de l’écriture de Stendhal).

Le Rouge et le Noir – Première partie

Chapitres 1 à 3

Le roman s’ouvre sur la description de Verrières, une petite ville de Franche-Comté, en 1830, au moment où le maire est un ultraroyaliste qui s’appelle M. de Rênal.

Les premiers chapitres sont donc consacrés la mise en place du cadre spatio-temporel. M. Rênal engage Julien Sorel, le fils d’un charpentier, pour être le précepteur de ses enfants.

Chapitres 4 et 5

Le narrateur présente le charpentier et son fils Julien Sorel, une jeune garçon de 19 ans haï et méprisé par son père et ses frères.

Julien Sorel est en effet un garçon d’apparence fragile et plutôt intellectuel. Il connaît le latin et a beaucoup lu, surtout des récits de la guerre napoléonienne : il voulait devenir soldat, mais se destine par ambition à devenir prêtre.

Chapitre 6

Julien rencontre Mme de Rênal à l’entrée de la maison du maire. Il est intimidé et ébloui par cette femme jeune et belle. Mme de Rênal est quant à elle surprise par la jeunesse de Julien et se réjouit que Julien ne soit pas le précepteur sévère qu’elle imaginait.

Julien donne sa première leçon aux enfants.

Chapitres 7 et 8

Mme de Rênal trouve Julien Sorel intrigant et l’admire, mais cet intérêt est innocent, et n’a rien d’amoureux.

Pourtant, lorsqu’elle apprend qu’une femme de chambre, la jeune Elisa, souhaite épouser Julien, elle ressent de la jalousie.

Julien refuse d’épouser la jeune Elisa et Mme de Rênal retrouve sa joie de vivre.

Julien voit dans cet attachement de Mme de Rênal un moyen stratégique de s’élever socialement. Un soir, sous un arbre, il lui effleure la main, qu’elle retire aussitôt. Julien se promet alors de saisir cette main le lendemain.

Chapitres 9 et 10

Julien considère que le fait de séduire Mme de Rênal est un devoir : il s’oblige à prendre sa main le soir même, avant que ne sonne dix heures, ce à quoi il parvient. Le lecteur perçoit que Julien envisage la séduction comme une conquête.

Mme de Rênal aide Julien à détruire le portrait de Napoléon caché sous son matelas et qui aurait pu le compromettre (on est sous la Restauration, Napoléon est vu comme un tyran, et être bonapartiste est très mal vu).

Julien ne supportant pas quelques remontrances de M. de Rênal au sujet de l’éducation des enfants, il présente sa démission. Mais M. de Rênal, craignant que Julien parte chez Valenod, lui donne une augmentation pour le faire rester.

Chapitre 11

Mme de Rênal est séduite par l’attitude romantique et les idées révolutionnaires de Julien. Elle tombe amoureuse de lui malgré son attachement pour les valeurs du mariage… Pourtant, l’idée de tromper son mari la terrifie. Elle décide de se montrer distante vis-à-vis de Julien.

Chapitres 12 à 15

Julien obtient trois jours de congé et part voir son ami Fouqué. En chemin, il s’arrête dans une grotte dans les montagnes du Jura où il profite avec joie d’un moment de solitude.

Son ami Fouqué lui propose de travailler avec lui, mais Julien ne souhaitant pas sacrifier ses idéaux, il refuse cette proposition pourtant avantageuse.

Julien décide de devenir l’amant de Mme de Rênal mais s’y prend très maladroitement.

Il va toutefois jusque dans sa chambre en pleine nuit, et devient véritablement son amant.

Chapitres 16 et 17

Mme de Rênal est partagée entre le remords et le regret de n’avoir pas connu Julien plus tôt. Julien, de son côté, reste méfiant, prenant conscience que Mme de Rênal appartient à un autre monde que le sien et qu’elle « a été élevée dans le camp ennemi ».

Avec le temps, il oublie un peu son ambition, et vit de véritables moments de bonheur avec Mme de Rênal qui l’initie à l’amour mais aussi à la vie de la haute société de province.

Chapitre 18

Un monarque doit venir à Verrières et Mme de Rênal use de son influence pour obtenir pour Julien une place dans la garde à cheval. Le jeune homme se fait remarquer.

Julien accompagne également l’abbé Chelan en qualité de sous-diacre. Il est ébloui par la cérémonie religieuse.

Chapitre 19

La maladie d’un des fils de Mme de Rênal réveille sa culpabilité car la jeune femme s’imagine qu’il s’agit d’une punition divine, mais cette crise augmente l’amour que Julien a pour elle.

Pourtant, leur amour commence à s’ébruiter, et la rumeur vient jusqu’aux oreilles de M. de Rênal. Il reçoit une lettre anonyme (écrite par Valenod) qui dénonce l’adultère de sa femme.

Chapitres 20 à 23

Mme de Rênal décide de faire une fausse lettre anonyme l’accusant d’avoir une relation avec Julien. Elle remet cette lettre à son mari en feignant d’être indignée par cette accusation. Elle demande de faire partir Julien pour préserver sa réputation. Ce stratagème parvient à détourner les soupçons de son mari.

L’abbé Chelan, pour protéger Julien, lui demande de partir au séminaire de Besançon, ce que Mme de Rênal accepte malgré son amour pour lui.

Chapitres 24 et 25

Julien entre au séminaire de Besançon où il est reçu en entretien avec le directeur, l’abbé Pirard, mais, sous le coup de l’émotion, il a un malaise pendant l’entrevue.

Chapitre 26

Julien souffre au milieu de ses camarades qui sont de grossiers paysans. Ne sachant pas manier l’hypocrisie comme les autres, il est rapidement pris pour cible par ses condisciples qui ne supportent pas son intelligence.

Il est espionné par l’abbé Castanède et sa cellule fait l’objet d’une fouille, mais le directeur le protège.

Chapitres 27 à 30

Il revoit par hasard Mme de Rênal pendant une procession religieuse : Mme de Rênal s’évanouit.

L’abbé Pirard aide Julien à quitter Besançon et à devenir le secrétaire du marquis de la Mole, un aristocrate parisien.

Julien retourne à Verrières, de nuit, pour revoir Mme de Rênal et lui faire ses adieux. Bravant les risques, ils passent la nuit ensemble.

Le Rouge et le Noir – Seconde partie

Chapitres 1 et 2

L’abbé Pirard donne des conseils à Julien avant sa présentation à l’hôtel de La Mole. Le marquis l’accueille bien. Julien aperçoit Mathilde, la fille du marquis, qui ne lui plaît pas. Julien fait très bonne impression devant le marquis grâce à sa mémoire et à sa connaissance du latin.

Chapitres 3 à 6

Le fils du marquis est accueillant aussi. Julien apprend l’étiquette très sévère de l’hôtel du marquis, mais un malentendu l’oblige à provoquer un chevalier en duel. M. de Mole trouve qu’il manie bien l’épée, et cela lui donne l’idée de dire que Julien est le bâtard d’un noble.

Julien participe à des salons parisiens dont le conformisme l’ennuie et le met mal à l’aise.

Chapitres 7 à 9

M. de Mole est de plus en plus séduit par l’énergie et la culture de Julien Sorel.

Pendant un bal donné à l’hôtel, Julien échange des propos passionnés avec le Comte Altamira : Mathilde trouve attirante cette éloquence qu’elle ne connaît pas.

La jeune fille de 19 ans décide alors de conquérir Julien même si le jeune homme ne semble pas s’intéresser à elle.

Chapitre 10

Julien voit Mathilde porter le deuil de son ancêtre, Boniface de la Mole, amant de Marguerite de Navarre, qui fut décapité. Julien est impressionné et commence à s’intéresser à Mathilde.

Chapitres 11 et 12

Mathilde s’avoue qu’elle aime Julien, et à partir de ce moment, a l’impression de vivre plus fortement.

Chapitres 13 à 15

Mathilde déclare son amour par lettre à Julien, mais ce dernier se méfie : serait-ce un piège ? Ils échangent des lettres et Mathilde lui donne rendez-vous dans sa chambre en pleine nuit.

Chapitres 16 à 20

Julien retrouve Mathilde qui se donne à lui. Il est plus étonné qu’heureux, il a même l’impression étrange d’accomplir son devoir.

Quant à Mathilde, elle est partagée entre son orgueil de jeune fille noble, et son amour : après avoir donné des preuves d’amour à Julien, elle devient distante et hautaine. Le lendemain, elle lui avoue : « J’ai horreur de m’être livrée au premier venu. »

Son mépris désespère Julien qui songe même au suicide.

Il décide de s’introduire de nouveau dans sa chambre en pleine nuit : les deux amants tombent dans les bras l’un de l’autre.

Le surlendemain, Mathilde est de nouveau froide et méprisante. Au moment où elle paraît se détacher de lui, il tombe vraiment amoureux d’elle.

Julien est tourmenté par son amour et est de plus en plus malheureux.

Chapitres 21 à 23

Julien devient l’homme de confiance du marquis de La Mole dans une conspiration politique.

Chapitres 24 à 29

Julien part à Strasbourg, où il reçoit des conseils de stratégie amoureuse du prince Korasoff. Pour mettre en application ces conseils et rendre Mathilde jalouse, il fait la cour à la maréchale de Feraques en lui envoyant une série de lettres.

Le stratagème fonctionne : jalouse, Mathilde supplie Julien à genoux de l’aimer.

Chapitres 30 à 32

Julien essaie de garder ses distances avec Mathilde, mais cette dernière lui apprend qu’elle est enceinte.

Mathilde l’annonce à son père par écrit et lui demande son soutien.

Chapitres 33 et 34

M. de La Mole est hors de lui, et Julien pense à se suicider plutôt que de se faire tuer par le père de Mathilde.

Pourtant, Mathilde arrive à raisonner son père, et à le convaincre de la laisser épouser Julien.

Le marquis l’anoblit : il devient le chevalier Julien Sorel de la Vernaye. Julien est fou de joie.

Chapitre 35 et 36

Mais Mme de Rênal, en apprenant ce mariage, envoie une lettre à M. de La Mole qui décrit Julien comme un séducteur sans scrupule. M. de la Mole annule le mariage.

Furieux, Julien Sorel  part pour Verrières, achète un pistolet et tire deux coups de feu sur Mme de Rênal.

En prison, Julien écrit à Mathilde en lui conseillant d’épouser le marquis de Croisenois un an après sa mort.

Il apprend que Mme de Rênal n’a été que blessée et en pleure de joie. Il espère son pardon et son amour.

Chapitres 37 à 40

En prison, Julien reçoit la visite de l’Abbé Chélan, de son ami Fouqué puis de Mathilde. Tous, et notamment Mathilde, multiplient les démarches pour le faire acquitter.

La passion de Mathilde fatigue Julien.

Mme de Rênal écrit aussi aux jurés pour tenter de sauver Julien.

Chapitres 41 et 42

Lors de son procès, Julien prononce un discours véhément qui accuse la société de le condamner parce qu’il est issu d’une classe sociale inférieure. Il se présente comme « un paysan qui s’est révolté contre la bassesse de sa fortune ». Il est condamné à mort.

Mathilde le supplie de faire appel à cette sentence, mais il refuse.

Chapitres 43 et 44

Julien reçoit la visite de Mme de Rênal qui lui pardonne son geste. Ils pleurent ensemble et partagent des moments heureux.

Chapitre 45

Julien est décapité. Dans la voiture qui suit le corbillard, Mathilde garde la tête de Julien sur ses genoux (comme Marguerite de Navarre l’a fait pour son amant). Mme de Rênal, elle, meurt de désespoir trois jours après, en embrassant ses enfants.

Tu étudies Le Rouge et le Noir ? Tu seras aussi intéressé(e) par :

Le Rouge et le Noir, chapitre 1 (incipit) [lecture linéaire]
Le Rouge et le Noir, chapitre 4, portrait de Julien Sorel [lecture linéaire]
Le Rouge et le noir, chapitre 6 (la rencontre) : lecture linéaire
Le Rouge et le noir, chapitre 9, la conquête de la main [lecture linéaire]
Le Rouge et le noir, chapitre 41, discours de Julien : lecture linéaire
Le Rouge et le noir, excipit, la mort de Julien [lecture linéaire]

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Mon but est de te donner des cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 8 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2020 aux éditions Hachette.

41 commentaires

Répondre à Valentine X