12 figures de styleJe complète aujourd’hui le Top 12 des figures de style en français avec 4 figures de rhétorique essentielles: l’oxymore, l’anaphore, l’hyperbole et la gradation.

Figure de style n°6 : L’oxymore

Définition:

L’oxymore mérite largement sa place dans le top 12 des figures de style! Il réunit deux avantages non négligeables : celui de paraître très savant tout en restant très facile à repérer et analyser.

L’oxymore est la juxtaposition de deux mots de sens opposés.

Effet: Tout comme l’antithèse, l’oxymore est une figure de style qui souligne un contraste, une contradiction. Elle fait naitre une image inattendue.

Exemple d’oxymore: C’est encore Louise Labé, spécialiste des déchirements internes, qui va nous fournir un exemple :

« Je vis, je meurs  ; je brûle et je me noie »

Louise Labé juxtapose deux verbes de sens opposés. Elle met en relief la contradiction de la passion amoureuse qui transporte et anéantit à la fois.

Figure de style n°7 : L’anaphore

Définition:

L’anaphore est la reprise d’un même mot ou groupe de mots en début de phrase, de proposition, de vers, strophe ou paragraphe. Elle permet d’insister sur le mot répété.

Effet: L’anaphore insiste sur le mot répété. il faut rechercher les raisons de cette insistance.

Exemple d’anaphore: « Je t’aime pour toutes les femmes que je n’ai pas connues, Je t’aime pour tous les temps où je n’ai pas vécu » (Paul Eluard, je t’aime)

L’anaphore du « je t’aime » insiste sur la déclaration d’amour qui devient le leitmotiv du poème.

Figure de style n°8 : L’hyperbole

Définition: L’hyperbole est formidable. C’est un mot compliqué pour désigner quelque chose de très simple (remarquez que je viens de faire une antithèse au passage).

Elle désigne une exagération.

L’hyperbole emploie des termes dont le sens est fort par rapport à la réalité désignée.

Effet: L’hyperbole est une figure de style qui exagère, amplifie la réalité.

L’exagération peut être parodique (dans un registre comique) ou emphatique (dans un registre épique par exemple).

Exemple d’hyperbole : « Ils approchèrent enfin de la première maison du village ; elle était bâtie comme un palais d’Europe. » (Voltaire, Candide)

Une maison de village est comparée à un palais d’Europe. Cette exagération met en valeur le village visité par Candide.

Figure de style n°9 : La gradation

  Définition:

La gradation est une suite de termes d’intensité croissante ou décroissante.

Effet: La gradation suggère l’ampleur, le mouvement de ce qui est décrit. Elle intensifie une description et met en valeur le dernier mot.

Exemple de gradation: « C’est un roc !… c’est un pic !… c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule ! » Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac

La gradation intensifie la description du nez de Cyrano et met en relief, par un effet d’annonce, le terme hyperbolique de péninsule.

Vous commencez à être au point sur les figures de rhétorique. Allez vous boire un coca et revenez pour la 4ème partie du top 12 des figures style.

Pour aller plus loin :

Le top 12 des figures de style 1/4
Le top 12 des figures de style 2/2
Le top 12 des figures de style 4/4
Quiz sur les figures de style

Les meilleures astuces en vidéo :

Tu passes le bac de français cette année ?

Inscris-toi gratuitement à ma formation en 10 leçons-vidéos.

Je t'y explique comment réussir le commentaire et la dissertation, comment adapter ton plan à la question posée le jour de l'oral et comment anticiper les questions de l'entretien.

L'inscription est gratuite ! Remplis simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir les vidéos :

  36 commentaires à “Le Top 12 des figures de style qui vont vous sauver la vie au bac de français (3/4)”

  1.  

    rebonjour =)
    cette fois ci je ne vois pas comment faire la différence entre une antithèse et une oxymore :/

  2.  

    Heuuu, « je me brûle et je me noie » n’est pas une oxymore ?

  3.  

    Salut Amélie, tout d’abord je voudrais te dire que ton site est vraiment super! je passe l’oral dans une semaine et ça m’a vraiment aidé. Voilà, je ne vois pas la différence entre litote et Métaphore pourrais me l’expliquer?

    •  

      La métaphore met en relation deux termes (le comparé/métaphorisé et le comparant/métaphorisant). Elle crée une analogie entre deux termes différents.
      La litote ne crée aucune analogie entre deux termes différents. C’est une façon d’exprimer sa pensée de façon retenue. Par exemple dire « Il ne va pas très bien » pour signifier « Il va très mal » est une litote.

  4.  

    salut Amélie! l’exemple que tu as donné pour l’oxymore ne peut-elle pas être définie comme une comparaison?

  5.  

    Merci beaucoup pour toutes tes leçons!
    J’ai juste une petite question, tu écrits « L’anaphore insiste sur le mot répété, il faut rechercher les raisons de cette insistance », je ne comprends pas trop ce que tu veux dire et comment faire pour rechercher les raisons de l’insistance…

  6.  

    Bonjour Amélie,
    Tout d’abord je voulais vous remerciez de consacrez du temps pour ce site qui m’a permis de bcp avancer pour le bac. Je voulais savoir : est ce que l’effet d’une figure de style a un lien avec le registre ?

    •  

      Bonjour Sarah,
      Une figure de style peut très bien te permettre de justifier un registre, mais il n ‘y a pas de lien systématique entre figure de style et registre.

  7.  

    Bonjour Amélie, je voulais savoir si une anaphore doit être une répétition sur des vers consécutifs ou peut être séparée par d’autre vers (voir par des strophes entières). Ex : « Tes yeux si profonds qu’en me penchant pour boire / j’ai vue tous les soleils y venir se mirer / […] / Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire ».
    Et peut on parler d’anaphore si les termes sont légèrement changés (par exemple si la conjugaison du verbe était changée mais que le reste des mots étaient conservés)?
    En tout cas merci pour tout, ce site est génial!

    •  

      Les anaphores ne sont pas obligées d’apparaître dans des vers consécutifs. Généralement, c’est la même expression qui est reprise. Si cette expression est légèrement modifiée, comme dans ton exemple, tu peux parler d’anaphore mais précise cette particularité et surtout…essaie de l’analyser ! Bon courage.

  8.  

    Bonjour,
    dans la partie « oxymore », vous avez utilisez l’exemple « Je vis, je meurs; je me brûle et me noie », et je voulais savoir si dans cet exemple on pouvait qualifier les 2 partie de cette phrase en 2 propositions même si elles sont juste séparées par un point-virgule, et je voulais savoir si dans la 2ème proposition si on pouvait qualifier « brûle » et « noie » d’oxymore ou bien d’antithèse car il y a un « et » entre les deux mots.
    Merci, au revoir.

  9.  

    Bonjour,

    Je suis très reconnaissante de vos cours, vraiment ! Je passe l’écrit demain et je me sens davantage confiante … Vous donnez envi de progresser et vous donnez les moyens pour ! J’aurai adoré vous avoir comme professeur, vous avez l’air rigolote en plus !

  10.  

    Bonjour Amélie , ma prof ma dit exactement le contraire pour l’oxymore : c’est a dire que l’exemple de  » je vis, je meurs elle nous la mis pour l’antithese et pour l’oxymore on avait comme exemple : Le Soleil noir de la Mélancolie.

  11.  

    Salut amélie :) grâce à tes cours j’ai obtenue une très bonne note à l’écrit du bac de français (16/20) je te remercie du fond du coeur et je te souhaite une très bonne continuation :)
    PS: tu est une très bonne prof

  12.  

    Bonjour,

    Je suis très reconnaissante de vos cours :) un gros merci.

  13.  

    Super ! Merci beaucoup :)

  14.  

    Bonjour,
    est ce que la gradation peut-être une succession de proposition ?? merci

  15.  

    J’apprécie beaucoup ce site mais l’on m’a appris que l’oxymore correspondait à l’emploi de deux mots de sens contraires dans une même expression. Ex : « cette obscure clarté qui tombe des étoiles » le cid, Pierre Corneille.

    •  

      Ce site. J’ai oublié de me relire, désolé.
      Pour préciser, on m’a appris que l’oxymore correspond à l’emploi d’un nom et d’un complément du nom (souvent épithète) attaché à ce même nom, mais de sens contraires ou admettant un contraste : Cf « obscure clarté ».

  16.  

    Quand vous apprenez l’anaphore, retenez « l’épiphore » comme figure de style.
    C’est tout simple c’est l’inverse de l’anaphore.
    L’épiphore est la reprise d’un mot ou groupe de mot en fin de phrase, de strophe, de paragraphe.
    Elle insiste également sur le mot répété.

  17.  

    Bjr, s’il vs plait ,je voudrais si c’est possible plus d’explication por l’exemple de l’hyperbole car face à comme on a tendance à parler de comparaison; et mille merci

  18.  

    Merci beaucoup pour ces précieux conseils! Je n’ai juste pas bien compris la différence entre l’antithèse et l’ocymore, pourrais tu me l’expliquer ?
    Encore merci

  19.  

    je confonds l antithèse et l oxymore…et je ne comprends pas les termes parodique et emphatique sinon tes leçons aident enormement merci et sois bénie 😀

  20.  

    Bonjour Amélie,
    Est-ce que tu pourrais m’expliquer la figure de style hypallage parce que je ne comprends pas…
    Merci d’avance :)

  21.  

    Bonjour, j’ai regardé sur internet la définition de « emphatique » et je ne la comprends pas. Pouvez-vous m’éclairer s’il vous plait?

  22.  

    Bonjour,
    Pour l’exemple de l’hyperbole, ne serait-ce pas une comparaison hyperbolique plutôt ?

  23.  

    Bonjour Amelie,
    je voulais savoir si
    « Informe chaos de ravissantese vision » était un chiasme, une anaphore ou un oxymore. J’avoue être un peu perdu

    Merci pour tout ce que tu fais

    •  

      Bonjour Coline,
      Quand tu as un doute, tu peux procéder par élimination :
      – Cette expression ne peut pas être une anaphore puisqu’il n ‘y a aucun mot répété
      – Pour que ce soit un chiasme, il faut que l’expression suive le schéma ABBA, ce qui n’est pas le cas ici.
      – Un oxymore correspond à la juxtaposition de deux termes de sens opposés. « Informe chaos » est bien l’opposé de « ravissante vision » : il est donc pertinent de parler de chiasme.

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2016 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -