les femmes dans les fleurs du malOn continue la série sur Les Fleurs du Mal de Baudelaire avec cette courte vidéo sur la place de la femme dans Les Fleurs du Mal.

La femme dans Les Fleurs du Mal : vidéo

 

 

 Comme vous l’avez constaté en étudiant des poèmes de Baudelaire, la femme est au cœur du recueil des Fleurs du Mal, et plus particulièrement de la section ‘’Spleen et idéal’’.

Dans la section spleen et idéal, les poèmes sont regroupés par cycles.

Chaque cycle est associé à une femme qui a marqué la vie de Baudelaire :

Les femmes qui ont marqué la vie de Baudelaire

Jeanne Duval

Le premier cycle de la section « Spleen et Idéal » est consacré à Jeanne Duval, qui représente la sensualité et l’exotisme.

Jeanne Duval était une mûlatresse (une femme métisse), peu éduquée, qui jouait les figurantes dans un petit théâtre.

Baudelaire la rencontre en 1842, alors qu’il n’a que 20 ans. Leur relation est houleuse mais il l’aimera tout au long de sa vie. On pense que c’est elle qui lui donna la syphilis en 1843 (Baudelaire en mourra à 46 ans).

Elle représente la femme fatale et animale.

Madame Sabatier

Le deuxième cycle regroupe les poèmes adressés à Madame Apollonie Sabatier, qui incarne l’amour spirituel.

Mme Sabatier était une mondaine qui tenait un salon où elle invitait de nombreux artistes (comme Baudelaire, Flaubert, Musset, Nerval, Feydeau, Edmond de Goncourt, Théophile Gautier…).

Elle était la « muse » de nombre d’entre eux et eut une liaison avec Baudelaire en 1857.

Marie Daubrun

Un troisième cycle est consacré à l’actrice Marie Daubrun, qui joue à la fois le rôle de sœur et celui d’amante.

Baudelaire la rencontra en 1847 et eut une brève liaison avec elle.

Ses yeux verts lui inspirèrent de nombreux poèmes (par exemple, « Ciel brouillé »).

Les autres figures féminines

Un dernier cycle évoque des figures féminines secondaires, réelles ou fictives.

Il est donc difficile de parler de la femme au singulier dans Les Fleurs du Mal tant les figures et les caractéristiques féminines y sont multiples.

Baudelaire caractérise d’ailleurs ces femmes par les ambivalences qui les habitent et qui font d’elles des figures à la fois du Spleen et de l’Idéal.

La femme, figure de l’Idéal

La femme représente un accès à l’Idéal.

Le cycle de poèmes consacré à Jeanne Duval, la mulâtresse, renvoie l’image d’une femme sensuelle dont le corps éveille les sens du poète.

Par exemple, dans « Parfum exotique » ou dans « La Chevelure », l’odeur de la femme aimée ouvre au poète l’accès à un ailleurs, à un monde exotique et surtout idéal.

La chevelure de la femme contient un monde privilégié et mène à l’Idéal.

 La femme incarne la calme, la douceur, la tendresse

Certains poèmes du deuxième cycle consacré à Madame Sabatier ou à Marie Daubrun sont marqués par le calme, la douceur, la tendresse.

C’est le cas dans « Le Beau navire » ou « L’invitation au voyage », connu pour son célèbre refrain :

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté.

 Mais la femme se situe alors dans le rêve ou le souvenir

Cet accès à l’idéal a souvent lieu dans l‘irréel du rêve ou du souvenir.

Dans les poèmes « Le Balcon », « L’Aube spirituelle » ou « Harmonie du soir », Baudelaire évoque le souvenir de la femme aimée. Ce souvenir est présenté comme un passé qu’il regrette et revit avec nostalgie.

La femme aimée est finalement pour Baudelaire inaccessible, à l’image de la Passante (« A une Passante »).

Dans Les Fleurs du Mal, la femme est donc sensuelle, douce ou spirituelle. Mais elle se transforme aussi en femme fatale qui mène le poète au spleen.

La femme, figure du spleen

 La femme représente le Mal qui détruit le poète

La femme est une source de souffrance pour le poète. Destructrice, elle représente le Mal.

Dans « La Destruction », qui ouvre la section « Fleurs du Mal », le Démon qui tourmente le poète prend ainsi la « forme de la plus séduisante des femmes » (v. 6).

La femme fatale se révèle dans des métamorphoses successives ou des allégories où sont liés l’amour et la mort, le bien et le mal.

 Elle prend parfois les traits d’un vampire

La figure du Vampire symbolise le côté ravageur de l’amour, que le poète subit.

Par exemple, dans « Causerie », le cœur du poète est une dépouille dévorée par les bêtes après avoir été « saccagé par la griffe et la dent féroce de la femme ».

Dans le poème « Vampire », la femme est un bourreau dont le poète est dépendant. La femme devient ainsi source à la fois de plaisir et de souffrance.

 La femme se situe entre le bien et le mal

Enfin, Baudelaire situe la femme entre le ciel et l’enfer, c’est à dire entre le bien et le mal.

Ainsi, dans « Hymne à la beauté », le poète s’adresse directement à la Beauté représentée sous les traits d’une femme. Il l’interroge sur son origine, divine ou maléfique :
De Satan ou de Dieu, Qu’importe ?

Tu étudies Baudelaire ? Regarde aussi :

Spleen et idéal [vidéo]
Tableaux parisiens [vidéo]
Le procès des Fleurs du Mal [vidéo]

  24 commentaires à “Les femmes dans les Fleurs du Mal (vidéo)”

  1.  

    Enfin une site clair, simple et bien expliqué ! Merci pour votre travail qui est utile à des milliers de gens.

  2.  

    Super vidéo 🙂

  3.  

    Merci beaucoup pour ton aide!

  4.  

    Merci beaucoup pour ces vidéos car à l’oral de français j’ai eu parfums exotiques à commenter puis en
    entretien l’examinateur m’a posé des questions sur la place de la femme dans les fleurs du mal grâce à vos vidéos j’ai réussi à retomber sur mes pieds même si nous n’avions pas abordé cette notion en cours !!!

  5.  

    Bonjour Amélie,

    Tout d’abord je voulais te dire que ton site est super bien, surtout pour moi qui ai une prof de français vraiment pas top…
    Tu m’as beaucoup aidé avec ton plan de Parfum exotique !
    Je voulais donc savoir si tu ferais le commentaire du Vampire et de « que diras-tu ce soir… » de Baudelaire ?

    Bonne journée, merci encore pour ton aide

  6.  

    Ta vidéo est super ! Mais je t’avoue que certains points sont difficiles à percevoir pour ma part … Par exemple, je trouve que la femme qui incarne la tendresse dans « le beau navire » ou « l’invitation au voyage » n’est pas vraiment explicité ? Pourrais-tu m’expliquer comment l’on repère cette femme dans ces 2 poèmes ? Je ne perçois pas les éléments qui la caractérise. Merci beaucoup;

  7.  

    Merci pour ce délectable commentaire quant aux relations charnelles de ce grand artiste qu’est Baudelaire

  8.  

    Tou a fé!

  9.  

    MANIFIIIIIIQUE

  10.  

    Je trouve ce travail complet; il me donne davantage le gout à la lecture et la soif de decouvrir le monde de la littérature. Bravo!

  11.  

    Peut tu m’aider s’il te plait, pour une question.. Dans le cycle de jeanne duval, quelle vision est donné de l’amour ?
    Merci si tu réponds

  12.  

    Bonjour !!!

    Comment sont délimités les différents cycles avec les différentes femmes de Baudelaire ??

    Merci !!

  13.  

    Merci beaucoup, avant de trouver cette vidéo je pensais ne jamais comprendre et surtout l’expliquer mais maintenant tout est clair !

  14.  

    Bonjour Amélie, j’ai regardé votre vidéo sur les femmes dans les fleurs du mal, mais je crois que l’invitation au voyage est dédié à Marie Daubrun.
    En effet si l’on reprend les premiers vers du poème on voit que Baudelaire s’adresse à la femme comme à une sœur  » Mon enfant, ma sœur songe à la douceur d’aller là-bas vivre ensemble « .
    En ce sens, j’imagine que le poème a été inspiré par Marie Daubrun, considérée par le poète comme une sœur.

    •  

      Bonjour Inès,
      On peut en effet penser que le poème L’invitation au voyage a été inspiré par Marie Daubrun. Je ne disais pas le contraire dans ma vidéo mais j’ai rajouté le nom de Marie dans l’article pour que vous fassiez bien la différence entre les poèmes charnels inspirés par Jeanne Duval et ceux plus spirituels inspirés par Marie Daubrun et Mme Sabatier.

  15.  

    Bonjour Amelie,
    Pourriez vs expliquer le sens du Cycle ds les Fleurs du Mal? J’avoue ne pas avoir saisi le sens.

  16.  

    Bonjour, je suis au lycée et je dois écrire un poème pour la rentrée, à la façon Baudelaire. J’aimerai avoir quelles aides pour pouvoir réussir ce devoir, parce que je n’ai pas d’inspiration. Les critères de réussites sont :
    – écrire un sonnet
    – en Alexandrins ( donc 12 syllabes)
    – Rîmes croisées (ABAB)
    – Il doit être dédié à la femme aimée à la fois mystérieuse et fascinante
    – Une description physique de la femme idéale
    – Présence du registre lyrique, le poète présente des regrets et de la nostalgie
    – champs lexical de la nature ( pour le mouvement littéraire Romantique)
    – La femme provoque pour le poète un effet de douceur et de sensualité
    – La femme doit être représenté comme destructrice pour le poète. Cet à dire qu’elle représente la femme fatale qui apporte le Spleen du poète
    – Elle est source de plaisirs et de souffrance qui lui donne un effet séductrice pour le poète
    – Allégories liées à l’Amour et à la Mort

    •  

      Ne t’attends pas à ce que quelqu’un écrive un poème à ta place. Les consignes de ton professeur sont claires et précises. Retrousse tes manches et mets-toi au travail. Un poème s’écrit en plusieurs fois : fais d’abord un premier jet, puis retravaille-le vers par vers pour l’améliorer. Bon courage.

  17.  

    Bonjour, je voudrais juste une précision que je ne trouve nulle part ailleurs : Marie Daubrun était-elle réellement la soeur de Baudelaire ou est-ce une façon de parler. J’avoue ne pas tout saisir sur ce point et aurait besoin d’un petit éclairage. Bravo pour votre site, il est génial !!!

  18.  

    Je vous remercie vos explications sont géniales ! :))

  19.  

    Bonjour,
    Votre travail est très utile merci beaucoup !

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2017 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -