Parfum exotique, Baudelaire : lecture linéaire

parfum exotique lecture linéaireVoici une lecture linéaire du poème « Parfum exotique » issu de la section « Spleen et Idéal » des Fleurs du Mal de Baudelaire.

Introduction

Dès sa publication en 1857, Les Fleurs du Mal font scandale en raison de certains poèmes jugés provocateurs.

Pourtant, ce recueil retrace le parcours initiatique de Baudelaire qui vit une descente aux enfers. Dans la section « Spleen et Idéal« , Baudelaire exprime son tiraillement entre l’appel du néant, le Spleen, et son aspiration à l’idéal.

« Parfum exotique », issu de la section « Spleen et idéal » est écrit en souvenir de Jeanne Duval, une actrice métis que Baudelaire rencontre à Paris et avec laquelle il vit une relation tourmentée faite de séparations et de réconciliations. (Clique ici pour lire « Parfum exotique » de Baudelaire.)

Problématique

Comment Baudelaire donne-t-il, à travers « Parfum exotique », une définition de la poésie et de la modernité littéraire ?

(Clique ici pour découvrir 5 problématiques possibles sur « Parfum exotique »)

Annonce du plan (analyse linéaire)

Nous pouvons observer deux mouvements dans ce sonnet : les deux premiers quatrains constituent une évocation sensuelle et exotique de la femme aimée (I) tandis que les deux tercets nous donnent la vision de la poésie de Baudelaire (II).

I – Une évocation exotique de la femme aimée (1er et 2nd quatrain)

A – Une description placée sous le signe de l’Idéal (1er quatrain)

Le premier quatrain place « parfum exotique » sous le signe de l’Idéal.

Tout d’abord, le poème « Parfum exotique » s’ouvre par un série de compléments circonstanciels : « Quand les deux yeux fermés en un soir chaud d’automne ».

Cet enchâssement de compléments crée un effet de protection et de bien-être, la phrase se déployant lentement, presque langoureusement, installant un climat calme et serein dès le premier vers.

Le « soir chaud d’automne » est un oxymore, « automne » venant se substituer au terme attendu « été ». Baudelaire montre la persévérance d’un été qui semble ne pas vouloir finir. Il place ainsi le lecteur dans un exotisme lointain, tropical, où l’automne, climatiquement, n’existe pas.

Le champ lexical de la chaleur dans le premier quatrain (« chaud », « chaleureux » « feux », « soleil ») renvoie également à l’univers de l’idéal et de l’exotisme.

Les termes à la rime « chaleureux » et « heureux » renforcent l’idéalisation de cette évocation.

Le verbe « Je vois » peut sembler paradoxal puisque le poète a « les yeux fermés ». Il s’agit donc d’une vision intérieure.

Cette vision idéale n’est toutefois pas sans ombre. Dès le premier quatrain, l’idéal est en effet couplé avec le spleen.

Les deux termes à la rime « automne / monotone » encadrent la rime « chaleureux / heureux » comme pour montrer les limites de l’idéal et la présence toujours menaçante du spleen.

Néanmoins, l’antithèse « éblouissent » / « monotone » au vers 4 suggère que du spleen (« monotone ») surgit la couleur, la lumière et le feu (« éblouissent »). Le poète donne ainsi déjà une définition de la poésie moderne : il s’agit de transformer le plomb en or.

B – Une évocation exotique (2ème quatrain)

Le second quatrain détaille la vision de Baudelaire (grammaticalement, ce second quatrain est en effet le complément d’objet direct du vers « je vois » au vers 3).

Cette vision est celle d’un tableau exotique comme en témoigne le champ lexical de la nature : « île », « nature », « arbres », « fruits ».

Cette nature est luxuriante. Chaque substantif est ainsi expansé d’un adjectif qui lui apporte une touche exotique : « paresseuse », « singuliers », « savoureux », « mince », vigoureux ».

Les adjectifs et les propositions subordonnées relatives avec la répétition du pronom relatif « dont » (« Des hommes dont le corps est mince et vigoureux / Et des femmes dont l’œil par sa franchise étonne») suggèrent la curiosité du regard avide de découvrir un paysage nouveau et inexploré.

Le verbe « étonne » suggère un effet de surprise propre aux grandes découvertes. Ce verbe fait penser aux récits de voyage et notamment avec le Supplément au voyage de Bougainville où le narrateur s’émerveille de la simplicité de la vie sauvage.

Dans sa rêverie, Baudelaire finit par confondre le paysage et la femme aimée : les adjectifs « paresseuse », « singuliers », « savoureux » sont des adjectifs sensuels qui caractérisent à la fois la nature utopique et la femme aimée.

L’île et le port deviennent ainsi des symboles de la femme aimée qui est, elle aussi, porteuse d’exotisme, de mystère, de singularité, de protection et de calme.

II – Une expérience synesthésique et poétique (les deux tercets)

A – Les synesthésies : la correspondance entre les sens

Les deux tercets de « Parfum exotique » sont dominés par le champ lexical des sens : « odeur » (odorat), « vois » (vue), « parfum » (odorat) , « narine » (odorat), « chant » (ouïe), « m’enfle la narine » (toucher).

Baudelaire relate une expérience synesthésique, c’est à dire une expérience dans laquelle les différents sens entrent en correspondance et se répondent.

Les synesthésies étaient déjà définies dans le poème « Correspondances » : « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »

Or c’est exactement ce qui se passe dans « Parfum exotique » : le parfum fait naître une vision (« je vois ») dans laquelle l’ouïe (« le chant ») et le toucher (« m’enfle la narine ») sont sollicités.

Pour Baudelaire, la poésie est donc fondamentalement synesthésique : c’est une expérience qui doit nous permettre d’élargir notre perception du monde.

B – Une définition de la poésie

Le champ lexical de la mer dans les deux tercets (« port », « voiles, « mâts » « vague marine », « mariniers ») crée un parallélisme entre la femme aimée et la mer dont le corps est ondoyant comme la vague.

Mais Baudelaire fait aussi une analogie entre la mer et la poésie.

Comme la mer, la poésie est un espace d’évasion qui occasionne le « chant » des mariniers qui symbolisent les poètes.

Il s’agit d’un chant qui nourrit l' »âme » (v.14).

Les allitérations en « v » (« Je vois un port rempli de voiles et de mâts / Encor tout fatigués par la vague marine ») et les allitérations en « m » (« Se mêle dans mon âme au chant des mariniers ») créent une musicalité qui mime le chant des mariniers/poètes.

Les rimes riches du dernier tercet (tamariniers / mariniers) créent des effets d’échos et renforcent cette harmonie musicale.

Parfum exotique, lecture linéaire, conclusion :

Parfum exotique commence comme une évocation sensuelle de la femme aimée. Mais à travers ce sonnet, Charles Baudelaire donne aussi une définition de la poésie : pour lui, la poésie est synesthésique, et le poète un alchimiste qui transforme la prose en chant.

Cette vision de la poésie et du poète est reprise par Arthur Rimbaud dans le « Bateau Ivre » pour la modernité ou par Paul Valery qui associe également exotisme et poésie.

Pour aller plus loin :

Chant d’automne, Baudelaire : analyse
Une charogne, Baudelaire : analyse
Les phares, Baudelaire : analyse
Hymne à la beauté, Baudelaire (analyse)
L’albatros, Baudelaire : analyse
L’ennemi, Baudelaire (analyse)
Le serpent qui danse, Baudelaire (analyse)
Le vampire, Baudelaire : analyse
Recueillement, Baudelaire : analyse
Remords posthume (analyse)
Spleen, Quand le ciel bas et lourd, Baudelaire : lecture linéaire
L’invitation au voyage, Baudelaire (analyse)
Le balcon, Baudelaire : analyse
Correspondances, Baudelaire : analyse
La chevelure, Baudelaire : analyse
Elévation, Baudelaire (commentaire)
La vie antérieure, Baudelaire : analyse
Le chat, Baudelaire (analyse)
L’Horloge, Baudelaire : analyse
Harmonie du soir, Baudelaire : analyse

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Mon but est de te donner des cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 8 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2020 aux éditions Hachette.

67 commentaires

  • Bonjour Amélie ! Tout d’abord merci pour tout ce temps consacré pour faire ces fiches, elles me sont très utiles.

    Je me permets de faire une petite remarque : il aurait peut-être fallu ici parler de correspondances : en effet, la femme aimée provoque chez l’auteur un voyage vers un monde exotique, qui éveille tout ses sens les uns après les autres… D’où la raison pour laquelle on parlerait de correspondances.

  • Bonjour
    Comment pourrai-je adapter le plan du poème « parfum exotique » que vous avez donné avec la problématique suivante : En quoi la représentation de la femme chez Baudelaire se balance-t-elle entre violence et idéal ?

  • bonjour Amélie, je voudrais tout d’abord vous remercier car grâce à vous j’ai plutôt bien réussi mes épreuves de français. à l’oral je suis tombé sur « parfum exotique » et j’ai eu la problématique: « Quelles originalités du portrait le poète effectue à travers ce poème? » très différente de mon cours j’ai au final fait
    I. Le portrait féminin qui permet l’évasion du poète
    II. La présence originale de la nature est significative: elle exprime une invitation à un voyage exotique
    comment est mon plan? mon examinateur n’a rien exprimé sinon j’ai tenu 9min 32 secondes

    •  » Le monde décrit par Baudelaire est un monde très sensuel. Il faut entendre par sensuel : qui fait appel aux sens. »
      Cela est dit/expliqué juste sous le grand 3.

      Il fait appel au sens avec les éléments car tu peux les sentir, non ? (Je me permet de te tutoyer…). La présence des 4 éléments montre/ insiste sur justement tous ces sens et les sensations. ^^

      En espérant t’avoir aidé (c’est compliqué d’expliquer ce que j’ai compris, c’est assez problématique…).

  • Bonjour Amélie,
    Je me suis inscrit pour devenir membre mais je n’ai pas encore reçu les « Leçons », ou les videos formation sur mon email.
    Est-ce que c’est normal?
    Merci beaucoup.
    Matthieu

  • Bonsoir, je sais que c’et un peu tard étant donné que mon oral se déroule demain mais je voulais savoir si évoquer la forme du poème était nécessaire dans le développement car dans le commentaire de ma professeure, on avait une partie complète dessus qui s’associait avec la partie intime … l’évoquer dans l’introduction est il suffisant ?

  • Voici des bonnes phrases pour la conclusion: ce poeme retrace le cheminement d’une reverie reposant essentiellement sur les sensations que le parfum de la femme aimé qui permet au poete de voyager par la pensé vers un monde ensoleillé et heureux dans l’univers des reves.

  • Bonjour Amélie, je suis en train de réviser Parfum Exotique pour mon oral blanc de français et je me suis entraînée à lire votre commentaire (en comprenant l’intro, la lecture et la conclusion) et je ne dure que 5 minutes… Comment puis-je faire pour tenir 10 minutes ???

  • Bonjour Amelie, votre site m’est très utile pour révision . Je m’en sers énormément.
    Mais je remarquer quelques erreurs dans ce poème comme notamment lorsque vous citez le texte dans le paragraphe 3 pour l’odorat le  » ton odeur  » est au vers 9 et non aux vers 12 , cela semble être une petite erreur d’écriture mais bon .
    Merci encore pour le mal que vous vous donnez à faire ce site et bravo.

  • Du fond du cœur et au fond du Maroc un énorme Merci Amélie pour tout ce que vous partager sur ce site,nous avons le receuil de Baudelaire « les fleurs du mal » comme programme à l’université module de la poésie et cela m’a bien aidé vraiment à comprendre le poéme avant que j’assiste à la séance, mes sincères salutations

  • Bonjour
    Ayant fait une analyse linéaire en cours, je me demandais si cela est pertinent pour ce poème (« Parfum exotique »).
    Si c’est le cas, devrais-je donner un titre aux différentes parties ou non ?
    Et en ce qui concerne le poème « L’invitation au voyage »?
    Merci d’avance

  • Bonjour Amélie,
    Je suis passé ce matin sur ce texte et j’ai utilisé votre plan. Tout s’est bien passé, alors je pense (et j’espère) avoir une bonne note ! Merci pour tout, pour vos vidéos, vos lectures analytiques, vos conseils, vos méthodes… Merci infiniment, vous m’avez fait comprendre le français !!!

    • D’après mon prof de français, cela s’appelle la licence poétique : les poètes ont par exemple le droit d’enlever le « e » de encore pour respecter le nombre de syllabes voulu

      • C’est la forme ancienne du mot « encore ». En poésie il est possible, encore aujourd’hui, de l’écrire comme ça (comme l’a expliqué Mélissa).

    • c’est une licence poétique , ça permet à l’auteur de changer soit la prononciation soit l’orthographe d’une mot pour rester dans le cadre de la prosodie et de la versification

  • Super bon boulot , j’ai juste une petite question : Je me demande si il faut des sous parties dans l’oral de bac de français ? Quelqu’un pourrait m’aider rapidement svp

  • Bonjour, j’ai passé mon oral ce matin et je tenais à te remercier pour tout ce que tu as pu rédiger sur ton blog . En effet avec ta stratégie du lynx et ce commentaire j’ai pu brillamment m’en sortir ! Sans toi je n’aurais pas réussi autant , merci beaucoup !

  • Bonjour, c’est une analyse courte pas assez complète mais qui tient la route.En outre je voudrais vous faire face à mon désarroi par le fait que vous n’ayez pas mentionné une seule fois le nom « utopie ». Ou sinon blogue très bien et enrichissant, seul bemole pour ce poème et le loup et l’agneau qui ne sont pas assez développé à mon gout.

    • sérieusement ? Amélie a fait un super boulot avec ce texte . Il m’aide énormément pour réviser mon oral de bac. Tu es un peu relou Mélanie ….

  • Bonjour !!!
    Un énorme MERCI pour tout l’aide proposé par ce site ! Il me permet de rendre mes révisions beaucoup plus productives et je pense que sans l’existence de tous ces commentaires ma préparation pour l’oral de français aurait été très très dure !
    Encore merci

  • Bonjour, votre commentaire est génial mais serait – il possible que vous mettiez des sous -parties ? Cela m’aiderait beaucoup… Cordialement

  • Bonjour Amélie, tout d’abord merci pour ton site, sans je serais vraiment dans la mouise ! Cette analyse est-elle complete ? car il n’y a pas de conclusion ni sous parties… merci 🙂

    • Il faut bien sûr faire une conclusion lors de votre lecture analytique, en reprenant la question posée et en récapitulant le plan. Les sous-parties ne sont pas indispensables à l’oral. Je vous ai rédigé pour « Parfum exotique » un modèle de lecture analytique qui vous permet de tenir 10 minutes. D’autres commentaires sur mon site sont plus détaillés, mais vous êtes alors souvent obligés de faire un tri sélectif pour l’oral pour entrer dans le cadre des 10mn.

  • Bonjour,
    Pour mon oral le poème Parfum exotique fait partie des texte que je dois réviser
    Le poème ne me pose pas de problème mais je ne trouve pas d’ouverture, pourriez vous m’en indiquer?

    J’ai le même problème pour L’albatros
    Merci d’avance

  • bonjour Amelie:
    Tout abord je trouve ce commentaire genial, ca va beaucoup m’aider pour mon oral. mais je n’ai pas bien compris le grand III. je sais que Baudelaire utilise les vecteurs sensoriels pour ses poemes, mais quel est le fonction des quatre elements?
    Cordialement

  • Merci beaucoup pour ces commentaires qui sont d’une grande aides pour les révisions du bac et pour les devoirs au cours de l’année. Je trouve juste dommage qu’on ne puisse pas les imprimer

  • Bonsoir,
    Tout d’abord, je souhaite vous remercier pour ce site génial, il m’a beaucoup aidé pour mes révisions et merci aussi pour vos superbes conseils !!! Et… Il y a une faute(de frappe sûrement) au III premier tiret (l’odorat) –> chant lexical.
    Merci encore et bonne soirée !

  • vraiment, ce blog est super. ça m’a vraiment aidé à mieux comprendre le poème parfum exotique… C’était beaucoup plus accessible que ce que notre prof nous a donné. merci. je cours en parler à tous mes amis

  • Bonjour Amélie
    Encore merci pour ces commentaires composés!
    En ce qui concerne la conclusion, elle doit être réalisée à partir de la problématique donnée ou elle doit résumer, faire un bilan des trois axes ? Je ne sais pas si je suis très claire, mais je ne sais pas trop comment m’y prendre.

  • Bonjour Amélie
    Est ce qu’on pourrait prendre cette explication pour l’oral du Bac car je trouve ça, simple, efficace, travaillé et facile à apprendre ?

  • J’ai beaucoup aimé votre commentaire et je voulais savoir si vous avez un commentaire sur le « Roman »de Arthur Rimbaud. Dans 2semaine je passe mon bac blanc et je suis pas du tout prête ! SVP si vous pourriez m’aider a préparer l’analyse je serai vraiment ravit
    Merci encore

  • Parfait ce commentaire, exactement ce qu’il me faut pour mon oral de français.
    Merci
    ps: un oubli surement dans la deuxième parties sur les assonances vous avez oubliez le « s » pour la phrase:  » les assonance en « i » et « a »…. « 

      • pas de conclusion? sinon, vu le commentaire, il me semble qu’il est à ma portée de la faire moi même…
        un grand merci qui s’ajoute à celui de tous les autres, me voilà peut-être sauvé!

  • Bonjour,
    Merci pour ces nombreux commentaires, seulement pour ce commentaire, que metteriez-vous en guise de conclusion ? et en elargissement ?
    Cdt

  • Waouu!! Franchement, votre blog est génial. MERCI !!! Je faisais des recherches pour mes textes de Baudelaire et vos plans sont géniaux ! Je ne sais pas comment vous remercier. 🙂

Laisse un commentaire