Le classicisme : vidéo

 Publié par Amélie  bac francais  Commenter
Oct 222016
 

le classicisme définitionVoici une vidéo pour comprendre le classicisme.

Mon conseil : Regardez d’abord la vidéo. Pour réviser rapidement,vous pourrez ensuite utiliser le texte en dessous.

Bon visionnage !

Le classicisme : la vidéo

Le classicisme en quelques mots

Le classicisme est un mouvement littéraire du 17ème siècle, qui commence à se manifester dès 1634 avec la création de l’Académie française et qui va connaître son apogée de 1660 à 1715 durant le règne de Louis XIV.

Le classicisme se caractérise par la recherche de l’ordre, de la clarté, de la mesure et de la retenue. Loin du foisonnement baroque, l’écriture classique est maîtrisée et se plie à des règles exigeantes.

I – Le classicisme : contexte historique

Nous avons vu que le mouvement baroque reflétait l‘instabilité du monde qui prédomine à la fin du 16ème siècle et au début du 17ème siècle, notamment à cause des guerres de religions.

Or à partir de la seconde moitié du 17ème siècle, la France entre dans une période de stabilité :

♦ Une stabilité religieuse car la prééminence du catholicisme a été réaffirmée en France;

♦ Une stabilité politique et économique incarnée par Louis XIV, le « Roi-Soleil », qui centralise le pouvoir et unifie le Royaume de France par la guerre et par les arts.

Le classicisme reflète cette nouvelle stabilité, cet ordre et cette mesure qui prédomine sous le règne de Louis XIV.

II – Les caractéristiques du classicisme

A – Le souci de légiférer la création littéraire

Le classicisme est tout d’abord marqué par un souci de légiférer la création littéraire. On voit l’émergence d’écrits théoriques qui fixent des règles à respecter en littérature : la règle de la vraisemblance, de la bienséance, la règle des trois unités au théâtre etc.

Mais il faut comprendre que ces règles classiques ne sont pas fixées au hasard. Leur but réside dans le souci d’imiter la Nature et les Anciens (c’est à dire les latins et les grecs) et de se conformer à la raison.

B – L’imitation de la nature

Pour les auteurs classiques, une œuvre d’art réussie est une œuvre qui imite au mieux la nature d’où :

♦ La règle de la vraisemblance (ce qui est raconté ou représenté doit être vraisemblable)

La règle des trois unités au théâtre

C – La soumission à la raison

La plupart des règles classiques reposent sur la nécessité de se soumettre à la raison, c’est à dire à la mesure et à l’équilibre. D’où :

♦ La règle de bienséance (ne pas montrer ce qui pourrait choquer le bon goût)

♦ La volonté de plaire et instruire. L’œuvre littéraire doit plaire mais aussi être utile. Par exemple, les comédies de Molière ont pour but de corriger les mœurs. Les fables de La Fontaine sont plaisantes mais délivrent toujours un message.

D – Un idéal : l’honnête homme

Ce culte de la raison et de la mesure s’incarne dans l’idéal de l’honnête homme.

L’honnête homme au XVIIème siècle désigne l’homme élégant, mesuré, discret, qui a intégré toutes les règles de civilité et de politesse. (L’honnête homme n’est donc pas seulement un homme honnête ! )

III – L’esthétique du classicisme

Les écrivains classiques recherchent la concision, la clarté. Le style est simple, clair, le vocabulaire précis.

Pour donner une impression de mesure et d’équilibre, les auteurs classiques ont souvent recours à des figures de symétrie :

A –  Le parallélisme
Par exemple chez RACINE dans Phèdre, Acte II, scène 2 :
« Présente, je vous fuis, absente, je vous trouve»

B – Le chiasme (ABBA)
Par exemple dans l’Avare, acte III, scène 1 de MOLIERE :
« Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger».

C – L’emploi d’un alexandrin équilibré, avec la césure à l’hémistiche.

IV – Quelques auteurs classiques à connaître

A – Racine, Phèdre (1677)

Phèdre est une tragédie qui évoque la passion incestueuse de Phèdre pour son beau-fils Hippolyte. Cette pièce est classique pour plusieurs raisons :

♦ Racine reprend la pièce d’un auteur grec, Euripide. (Le fait de reprendre une pièce antique s’inscrit dans l’esprit du classicisme qui cherche à imiter les anciens.)

♦ Cette pièce est classique d’un point de vue formel : elle respecte la règle des trois unités et celle de la bienséance (par exemple à la fin de la pièce, la mort d’Hippolyte n’est pas représentée sur scène mais racontée par un messager). L’écriture est maîtrisée : toute la pièce est écrite en alexandrins, le vers noble par excellence.

Phèdre met en scène les désordres qu’entraîne la passion. En moraliste, Racine nous montre que la passion est destructrice et qu’il faut la soumettre à la raison.

B – Molière, Le Misanthrope :

Dans cette pièce, on a deux personnages opposés :

Alceste, le misanthrope, qui n’aime pas la compagnie des autres hommes qu’il juge trop hypocrites. Ses excès de colère le rendent souvent ridicules. C’est un personnage excessif.

Philinte, un homme sociable, courtois, qui a le sens des bienséances et de la mesure dans les rapports entre les hommes. Philinte incarne l’honnête homme.

C – La Fontaine, Fables

Les fables de La Fontaine sont représentatives de l’esprit classique :

♦ Elles sont une réécriture de fables écrites par des auteurs grecs (Esope) et latins (Phèdre, Horace, Tite-Live). (Le fait de réécrire les textes anciens est caractéristique du classicisme.)

♦ Les fables visent à plaire et instruire. La Fontaine transpose les textes anciens en vers, en jouant sur le rythme, les rimes, la poésie. Mais ce plaisir du conte ne perd pas de vue son objectif : délivrer un message.

D – LA BRUYERE, Les Caractères (1688) :

Dans Les Caractères, La Bruyère brosse des portraits satiriques, en s’attachant dans chaque portrait à dénoncer un défaut humain. Par exemple, Gnathon est l’illustration de l’égoïsme.

La Bruyère répond toujours à l’exigence classique de plaire et instruire : ses portraits sont très vifs et amusants mais ils dénoncent à chaque fois un défaut humain.

On retrouve dans ces portraits l’art de la formule propre aux classiques, une formule brève, incisive avec souvent des effets de parallélismes. Par exemple :
« L’on veut faire tout le bonheur, ou si cela ne se peut, tout le malheur de ce qu’on aime. »

E – Mme de la FAYETTE, La Princesse de Clèves (1678)

La Princesse de Clèves est un roman classique car il respecte à sa manière les principes essentiels du classicisme:

♦ Unité de temps: l’histoire se déroule sur une année

♦ Unité d’action: un récit bref centré autour d’une seule action

Vraisemblance: vraisemblance historique et psychologique

Retenue: La passion amoureuse est relatée de façon retenue. On trouve beaucoup de figures de style d’atténuation (litotes, euphémismes…)

Enfin, ce roman narre la façon dont La Princesse de Clèves domine sa passion pour le duc de Nemours et fait le choix de la raison. En cela, elle incarne aussi l’idéal classique de mesure et de raison.

F – Autres auteurs classiques

BOILEAU, Satires, Art Poétique (1674)
LA ROCHEFOUCAULD, Maximes

Tu étudies le classicisme ? Regarde également :

Les règles du théâtre classique (vidéo)
La catharsis (vidéo)
Le chêne et le roseau, La Fontaine (commentaire)
L’huître et les plaideurs, La Fontaine (analyse)
Le vieillard et les trois jeunes hommes, La Fontaine (commentaire)
Le misanthrope, acte I scène 1 (commentaire)
Phèdre, Racine, acte 5 scène 6 (commentaire)
La bruyère, le portrait de Gnathon (commentaire)
La Princesse de Clèves : résumé (vidéo)
La princesse de Clèves : analyse (vidéo)

Les meilleures astuces en vidéo :

Tu passes le bac de français cette année ?

Inscris-toi gratuitement à ma formation en 10 leçons-vidéos.

Je t'y explique comment réussir le commentaire et la dissertation, comment adapter ton plan à la question posée le jour de l'oral et comment anticiper les questions de l'entretien.

L'inscription est gratuite ! Remplis simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir les vidéos :

  13 commentaires à “Le classicisme : vidéo”

  1.  

    Vos vidéos sont des bijoux, j’en apprends plus en 15 minutes qu’en deux mois de cours.

  2.  

    Super vidéo ! Merci !!!

  3.  

    Excellent! Merci!!

  4.  

    bonjour amélie !! j’espere que tu m’aides je veux le resume de la princesa e de cleve su 17 siecle

  5.  

    Votre vidéo est superbe ! Elle n’est pas trop longue et on comprend tout (bien mieux qu’en classe pour ma part). Ça me donne envie de m’intéresser davantage aux mouvements littéraires ! Je regarderai vos prochaines vidéos. Merci :)

  6.  

    Avec vous je comprends tout ! Vous faites les meilleures vidéos de français, y’a pas photo ! :)

  7.  

    Bonjour Amélie,
    Je viens juste de regarder les trois vidéos sur les mouvements littéraires (qui sont d’ailleurs géniales!!) et je m’apprête à faire des fiches révisions dessus mais j’ai fais des recherches sur le web, sur les mouvements littéraires, et il s’avère qu’il y en a beaucoup. Je me demande alors si les trois étudiés sur ton blog sont les seuls importants à connaître ou si je dois tous les apprendre pour être prête au bac.

    Merci pour ta réponse !

    •  

      Bonjour Karine,
      Merci pour ton message qui me fait très plaisir :)
      J’ai pour objectif de faire une vidéo sur chaque mouvement littéraire, mais ces vidéos me prennent du temps, je n’ai donc pas encore fini la série ! D’ici la fin mai, je devrais faire deux à trois vidéos supplémentaires (notamment sur les Lumières et le romantisme) puis 4 à 6 nouvelles vidéos l’année prochaine.

  8.  

    Bonjour! Je m’appelle marthe, j’ai été émerveillée de savoir beaucoup de chose en si peu de temps. Vos vidéo sont la bienvenues mon planning scolaire. Merci.

  9.  

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cette vidéo , je comprends un peu mieux ce mouvement.
    J’ai essayé de chercher le chef de file du Classicisme et du Baroque mais je ne trouve aucun sujet là dessus , de vos connaissances, est-ce que vous savez qui sont les chefs de file des deux mouvements?

  10.  

    bonjour alors pour commencer excellente vidéo bravo mais j ai une question si sur un tableau il y a un ange et que c est pendant la période du classicisme c’est vraiment du classicisme ou c’est du baroque ?

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2017 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -