Oct 292012
 
madame de la fayette biographie

Madame de la Fayette : biographie en vidéo

Voici l’essentiel à retenir sur Madame de La Fayette : biographie,  œuvres clés, thèmes majeurs et particularité de son écriture.

Qui est Madame de La Fayette ?

Madame de la Fayette est une écrivaine du XVIIème siècle (1634-1693).

Elle anime un salon littéraire à Paris et côtoie des hommes et des femmes de lettres.

Elle est notamment amie avec Madame de Sévigné, La Rochefoucauld et Henriette d’Angleterre.

Qu’a écrit Madame de la Fayette que je devrais connaître ?

Madame de la Fayette a écrit en 1662 La Princesse de Montpensier (une nouvelle) et  Zaïde en 1671, (un roman).

Mais c’est son court roman La Princesse de Clèves (1678) qui lui a valu un succès immédiat et qu’on vous fait souvent étudier pour le bac de français.

La Princesse de Clèves est une œuvre clé de la littérature française car il s’agit du premier roman psychologique moderne. J’explique tout dans cette courte vidéo : La Princesse de Clèves, analyse.

Quels sont les thèmes de prédilection de Madame de la Fayette?

Madame de la Fayette est une fine observatrice :

Des mœurs de la cour :

Dans La Princesse de Clèves, Madame de la Fayette s’inspire de la Cour de Louis XIV qu’elle connaît bien pour décrire la vie de cour sous le règne d’Henry II.

Des tourments de l’amour :

Les tourments de l’amour occupent une place importante dans la Princesse de Clèves.

L’amour est toujours contrarié : par la non réciprocité des sentiments, par l’ambition ou par les convenances sociales.

De la psychologie humaine :

Dans La Princesse de Clèves, c’est la vie intérieure de l’héroïne qui fonde l’histoire.

Cette analyse minutieuse de la psychologie des personnages est tout à fait nouvelle au XVIIème siècle.  

Quelles sont les particularités de l’écriture  de Madame de la Fayette?

L’écriture de Madame de la Fayette est sobre et ses descriptions tout en retenue :

♦ Dans La Princesse de Clèves, on relève de nombreuses figures de style d’atténuation : litotes, euphémismes.

♦ Madame de la Fayette ne sombre pas dans le pathétique ou le pittoresque. A cet égard, on considère qu’elle est un auteur classique car elle respecte à sa manière les règles de l’écriture classique (sobriété, retenue, vraisemblance)

Pourquoi me fait-on étudier les œuvres de Madame de la Fayette ?

Parce que La Princesse de Clèves est le premier roman moderne français : j’explique tout dans cette vidéo : la princesse de Clèves, analyse.

Tu seras aussi intéressé(e) par :

La Princesse de Clèves : résumé
♦ La Princesse de Clèves : analyse
Portrait de la Princesse de Clèves : commentaire composé

Madame de la Fayette
La Princesse de Clèves (tous les articles)
La princesse de Clèves, le bal : analyse (rencontre avec Nemours)
La Princesse de Clèves, le portrait volé (analyse)

Les meilleures astuces en vidéo :

Tu passes le bac de français cette année ?

Inscris-toi gratuitement à ma formation en 10 leçons-vidéos.

Je t'y explique comment réussir le commentaire et la dissertation, comment adapter ton plan à la question posée le jour de l'oral et comment anticiper les questions de l'entretien.

L'inscription est gratuite ! Remplis simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir les vidéos :

  8 commentaires à “Madame de la Fayette : biographie”

  1.  

    Merci pour cette très bonne vidéo qui m’aide beaucoup. Et a quel mouvement littéraire appartient madame de la Fayette?

    •  

      Bonjour Héloïse,
      On rattache Madame de la Fayette à deux mouvements littéraires : le classicisme mais aussi la préciosité. En effet, son œuvre respecte à sa manière les principes classiques : unité de temps, de lieu, d’action et bienséance/retenue. Mais Madame de la Fayette est également influencée par le courant précieux (et notamment l’amour précieux). Tu trouveras plus de précision dans cette analyse de La Princesse de Clèves.
      A bientôt !

  2.  

    c’est très utile, merci :)

  3.  

    Bonjour Amélie !!

    Je suis en première S et le bac de français m’attend en fin d’année comme de nombreux élèves… Vos vidéos, conseils et commentaires m’ont été très utiles, d’autant que ma prof de français est absente depuis plus d’un mois et qu’elle n’est pas prête d’être remplacée !
    Alors, je viendrai sur ce site -extrêmement bien fait- pour me préparer à l’oral comme à l’écrit !!

    Un grand merci pour toutes ces analyses claires et précises !

    A bientôt, Laura

    •  

      Bonsoir Laura,
      Merci pour ton message :) J’apprécie beaucoup que vous preniez le temps de m’écrire pour me donner vos retours. Bonnes fêtes de fin d’année et surtout bonne réussite au bac de français 2014, malgré les épreuves à traverser 😉

  4.  

    Superbe fiche de synthèse qui m’aide beaucoup n’étant pas trop en avance sur mes révisions… Dommage qu’il n’y ait pas les autres biographies d’auteur que je recherche!
    A bientôt :)

  5.  

    Bonjour ! Je suis en 1L et votre site m’est très utile ! Vos fiches sont bien construites et efficaces, cela m’aide beaucoup ! Cependant, j’aurais une question à propos de la biographie de Madame de la Fayette : vous écrivez qu’elle a une écriture sobre et qu’elle utilise des figures de style d’atténuation, mais j’ai peur de ne pas comprendre… Selon moi, ce serait plutôt l’inverse, elle utilise beaucoup d’amplification, de superlatif, d’exagération… Pourriez-vous m’expliquer ?
    Merci beaucoup pour votre réponse !

    •  

      L’écriture de Madame de la Fayette est sobre par rapport à ce qui pouvait s’écrire à son époque, notamment les romans-fleuves du début du 17ème siècle et la rhétorique baroque. Son écriture est marquée par des figures de style allant dans le sens de l’atténuation, de la modération et de l’abstraction. Néanmoins, son écriture est aussi teintée de préciosité, d’où l’emploi de nombreux superlatifs dans La Princesse de Clèves. C’est justement l’intérêt de ce roman qui se situe au carrefour entre classicisme et préciosité !

 Laisser un commentaire

*

*

   

Commentaire composé 2016 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont déposés AVANT publication chez copyright France - Reproduction sur le WEB interdite -