Voltaire [Fiche auteur]

Voltaire (1694-1778) est un des auteurs majeurs du siècle des Lumières.

Auteur de théâtre, de contes philosophiques, de poèmes, d’essais philosophiques, il incarne plus que tout autre le philosophe des Lumières curieux de tout.

Il a défendu sans relâche les victimes des préjugés et de l’intolérance et a préparé l’esprit révolutionnaire de 1789.

Admirateur de l’Angleterre, il a souhaité transposer le régime de monarchie constitutionnelle en France pour assurer un équilibre des pouvoirs.

Défenseur des libertés, Voltaire a contribué à diffuser l’esprit des Lumières dans la société française et l’ensemble de la société européenne.

Biographie de Voltaire

François-Marie Arouet est né en 1694 dans un milieu bourgeois et fait ses études chez les Jésuites. Féru de lettres et de bel esprit, il fréquente les salons littéraires parisiens.

En 1715, il est emprisonné à la Bastille pour avoir écrit des vers désobligeants sur le Régent. Ce passage à l’ombre lui donne une détestation aiguë des injustices et un sens profond de la liberté.

Poète mondain, il rencontre également le succès en écrivant des tragédies.

Pris dans une altercation avec le chevalier de Rohan, il est contraint de s’exiler 3 ans en Angleterre.

Son séjour en Angleterre va profondément l’influencer. En effet, Voltaire est impressionné par l’esprit de liberté de la société anglaise et admire l’équilibre des pouvoirs qui y sont assurés grâce à une monarchie constitutionnelle.

Son amitié avec Madame de Châtelet est déterminante car son amie l’initie aux sciences. En 1734, il publie les Lettres philosophiques et travaille à la vulgarisation des théories scientifique de Newton sur la gravité.

Ecrivain infatigable, il publie également des tragédies (La Mort de César, Mahomet, etc) et des poèmes comme « Le Mondain » .

La publication de Zadig en 1746 rencontre un immense succès.

Voltaire devient historiographe de Louis XV et est élu à l’Académie française. Puis il part à la cour du roi de Prusse Frédéric II qu’il admire comme « despote éclairé« . Au bout de 3 ans, fâché avec Frédéric II, il s’installe à la frontière Suisse, au château de Ferney et rédige Candide.

En 1761, il prend la défense de Calas, du chevalier de la Barre et devient un des plus grands défenseurs des victimes des préjugés religieux et de l’intolérance.

Collaborateur de l’Encyclopédie de Diderot, il publie aussi le Dictionnaire philosophique portatif pour diffuser le plus possible les idées des Lumières dans la société.(voir par exemple l’analyse de l’article « guerre » ou l’article « torture »)

Acclamé par la foule, il s’ éteint en 1778 à l’âge de 84 ans.

Les œuvres majeures de Voltaire

◊ Lettres philosophiques (1734)

Voltaire écrit Lettres philosophiques après son séjour Angleterre.

Ces 25 lettres ouvertes sont destinées à éclairer le peuple français sur l’existence d’un pays où les mœurs sont plus libres et les pouvoirs mieux équilibrés que sous la monarchie française.

En effet, l’Angleterre vit sous une monarchie constitutionnelle, c’est à dire une monarchie encadrée par une constitution (alors que la France vit sous une monarchie absolue de droit divin).

Dans ses Lettres philosophiques, Voltaire rejette le poids des traditions et fustige l’intolérance religieuse.

Il montre l’importance politique des Parlements qui apportent stabilité et liberté à un peuple.

Il fait aussi l’éloge du « doux commerce » : pour Voltaire, les anglais savent utiliser le commerce pour adoucir les mœurs des hommes.

Des lettres XIV à XVII, Voltaire dévoile son admiration pour le scientifique Newton et tente de faire partager sa théorie de la gravitation universelle. Il montre que la science de Newton dépasse la science de Descartes.

Dans les dernières lettres, Voltaire prend position contre Pascal pour affirmer un optimisme en l’homme. Il ouvre la voie vers l’optimisme des Lumières.

◊ Zadig ou la destinée (1748)

Zadig est un conte philosophique inspiré d’un conte persan.

A travers ce conte philosophique, Voltaire retrace les aventures d’un jeune homme qui fait l’expérience du monde.

Voltaire choisit le cadre oriental par exotisme et pour décentrer ses personnages et leur faire porter un regard acéré sur la société occidentale comme l’avait fait Montesquieu dans les Lettres persanes en 1721.

Zadig est un personnage qui dans ses mésaventures incarne l’homme des Lumières.

Au chapitre III « Le chien et le cheval » par exemple, on recherche la chienne de la reine. Zadig parvient à déduire le parcours de la chienne à partir d’indices qu’il découvre et retrouve exactement ce qui s’est passé sans avoir vu la scène.

Voltaire montre ainsi que la raison est l’instrument de la liberté et du pouvoir. En cela, ce texte apparemment anodin est fondateur de l’esprit des Lumières. Le sous-titre « la destinée » critique l’idée chrétienne de destinée (la Providence) au profit de la liberté.

◊ Candide ou l’optimisme (1759)

Candide est le récit du voyage d’un personnage naïf qui a été élevé selon les préjugés de son maître Pangloss, philosophe optimisme pour qui « tout est au mieux dans le meilleur des mondes » (caricature du philosophe Leibniz).

Voltaire veut libérer ses lecteurs de la tentation fataliste et providentialiste qu’il assimile à une forme de fanatisme ou, du moins, à des préjugés.

Ainsi Voltaire va amener l’optimisme de Candide à l’épreuve de la guerre (chapitre III), de l’intolérance religieuse (chapitre VI), du mal, de l’anthropophagie (chapitre XVI), de l’oisiveté et de l’ennui (chapitre XVIII), du spectacle désolant de l’esclavage (chapitre XIX), de la mélancolie (chapitre XX), de la tromperie (chapitre XXII), de la déception (la laideur de Cunégonde au chapitre XXIX).

Malgré ces leçons de la vie, Pangloss continue à professer un optimisme ridicule :

« Pangloss disait quelquefois à Candide : Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ; car enfin si vous n’aviez pas été chassé d’un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l’amour de mademoiselle Cunégonde, si vous n’aviez pas été mis à l’Inquisition, si vous n’aviez pas couru l’Amérique à pied, si vous n’aviez pas donné un bon coup d’épée au baron, si vous n’aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d’Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches. »

Et Candide lui répond avec un épicurisme savant et éclairé : « – Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin.  »

◊ Micromégas (1752)

Dans ce conte philosophique, Micromegas est un géant qui habite la planète Sirius et voyage dans le cosmos. Son gigantisme est l’occasion d’une réflexion sur la relativité des valeurs : les prétentions humaines paraissent bien ridicules quand elles sont jaugées à l’aune de l’univers. (Voir l’analyse du chapitre 2 de Micromégas)

◊ L’ingénu (1767)

Ce conte philosophique peut se lire comme un récit de voyage inversé. L’ingénu est en effet un jeune huron (indien d’Amérique du Nord) qui arrive en France et dont le regard naïf révèle l’absurdité des moeurs occidentales, de la société monarchique et de l’intolérance religieuse. Voir ma fiche de lecture sur L’Ingénu de Voltaire.

Traité sur la tolérance (1763)

Le Traité sur la tolérance de Voltaire est destiné à réhabiliter la mémoire de Jean Calas, un protestant injustement condamné à mort sous prétexte qu’il aurait assassiné son fils pour éviter que ce dernier ne se convertisse au catholicisme.

Au-delà de l’affaire Calas, ce texte est un appel à la tolérance entre les religions et s’attaque vigoureusement au fanatisme religieux et aux superstitions.

Après avoir fait une histoire abrégée de l’affaire Calas, Voltaire dévoile la racine de l’intolérance et montre qu’elle est liée aux préjugés et qu’il convient d’en débarrasser l’esprit humain.

Dans le chapitre XXIII, Voltaire adresse une « Prière à Dieu » qui résonne comme une philosophie déiste, avec une religion dépouillée des rites et des traditions.

Les thèmes de prédilection de Voltaire

Les thèmes de Voltaire correspondent aux thèmes qui sont en vogue au siècle des Lumières.

◊ La primauté de la raison et la lutte contre les préjugés

Voltaire est avant tout un défenseur de la raison. A travers le personnage de Zadig, on voit que Voltaire valorise la démarche déductive et plus généralement les activités de la raison qui sont une garantie contre les préjugés et la superstition. Voltaire nous pousse à faire usage de notre esprit critique.

◊ La critique de l’optimisme et de l’idéalisme

En même temps, Voltaire se méfie de l’idéalisme à travers le personnage de Pangloss dans Candide.

Le raisonnement idéaliste et optimiste de Pangloss le rend aveugle à la réalité et aux souffrances du monde.

Cette posture philosophique est aussi contraire aux Lumières car elle détruit l’empathie et le sens de la fraternité que Voltaire souhaite réveiller chez l’homme.

Dans Candide, au chapitre VI, Pangloss et Candide devisent philosophiquement sur la guerre en marchant presque sur les morts ce qui montre une absence d’empathie et une obscurité d’âme répréhensible.

◊ L’appel à la tolérance et à la fraternité

Dans le Traité sur la Tolérance, Voltaire montre que l’intolérance divise les hommes.

Dans le conte philosophique Micromégas (1752), Voltaire valorise le relativisme, doctrine philosophique selon laquelle les valeurs morales varient selon les époques et les sociétés, ce qui conduit à une forme de tolérance philosophique.

◊ La défense à la liberté

Voltaire est un défenseur des libertés et réfléchit au meilleur gouvernement possible c’est-à-dire au gouvernement qui permet aux hommes de vivre sous le régime de la liberté et de l’autonomie.

Son choix d’une monarchie constitutionnelle inspirée du régime anglais va dans le sens d’un équilibre des pouvoirs au service de la liberté.

La liberté d’expression est pour Voltaire une exigence politique absolue.

A quel mouvement littéraire appartient Voltaire ?

Incontestablement, Voltaire est une figure emblématique du mouvement des Lumières !

Très influencé par Montesquieu sur le plan politique (L’Esprit des Lois ), Voltaire fait de la séparation des pouvoirs une condition du bon gouvernement, gouvernement libéral adouci par le commerce.

Sa défense de la liberté d’expression et de la tolérance religieuse dans Candide, L’ingénu ou dans le Traité sur la Tolérance en font un ardeur défenseur de l’esprit des Lumières qui souhaitait l’émancipation du peuple par la liberté.

L’écriture de Voltaire se caractérise par l’ironie. C’est une arme cinglante dont il se sert pour détruire un monde ancien où la liberté d’expression est impossible. Dans De l’horrible danger de la lecture par exemple, il caricature les arguments des détracteurs de l’imprimerie.

Les écrivains influencés par Voltaire

Voltaire a exercé une influence durable sur ses contemporains comme le poète Florian qui fréquente assidûment le château de Ferney ou Jean-Jacques Rousseau.

Rousseau admirait Voltaire mais les critiques virulentes de Voltaire à l’encontre du  Discours sur l’origine des inégalités fera naître une dispute qui ne cessera jamais.

Voltaire donne à l’ironie un sens politique qu’utiliseront tous les pamphlétaires du XIXème siècle et du XXème siècle.

A travers la vulgarisation de Newton, Voltaire diffuse l’’esprit scientifique dans la société et contribue  à l’esprit positiviste qui naîtra au XIXème siècle à travers Auguste Comte.

Sur le plan des idées, Voltaire à fait de la tolérance une valeur à part entière de la philosophie des Lumières. Elle inspirera la rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Tu étudies les Lumières ? Regarde aussi :

« De l’esclavage des nègres », Montesquieu : analyse
L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert
Supplément au voyage de Bougainville, Diderot, histoire de Polly Baker
Supplément au voyage de Bougainville, Diderot, l’aumônier
Supplément au voyage de Bougainville, Diderot, discours du vieux tahitien
Jacques le fataliste, Diderot, incipit
Lettres persanes, Montesquieu [fiche de lecture]
Jean-Jacques Rousseau [Fiche auteur]

Qui suis-je ?

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Mon but est de te donner des cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 8 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2020 aux éditions Hachette.

2 commentaires

  • Étant élevé de 1re (scientifique) j’ai vu pas mal de tes méthodes et de tes exemples pour le commentaire composé.
    Je sais que l’épreuve écrite du bac dure 4 heures et que je dois consacrer 1 heure au corpus.
    J’aimerais savoir comment gérer mon temps durant les 3 heures pour le commentaire composé ( en combien de temps on doit trouver la problématique, le plan avec axe et sous partie, combien de temps pour le développement, l’introduction et la conclusion).
    Merci beaucoup de votre aide.

    • Bonjour Sami,
      J’enseigne à mes élèves une méthode qui semble étonnante mais qui fait ses preuves : il s’agit de trouver le plan et la problématique d’un texte très rapidement, pendant les 10-15 premières minutes de l’examen, pour te concentrer ensuite sur l’analyse détaillée du texte (1h15 environ) puis la rédaction. Inscris-toi à ma formation gratuite en vidéo : je vais vous envoyer des conseils par email en plus des vidéos pour vous expliquer ma méthode. A bientôt !

Laisse un commentaire !